Avoir un fou rire serait très bon pour la santé !

Accueil » Vie pratique
Avoir un fou rire serait très bon pour la santé !

Le rire, ce bienfait naturel

Qui n’a pas dans ses souvenirs un de ces moments magiques où un fou rire est venu détendre une atmosphère un peu trop sérieuse ou fastidieuse ? Le rire est le propre de l’homme dit-on et il est vrai qu’en riant nous sommes humains et rien qu’humains, nous laissons pour un moment de côté tout le formatage social et les masques forgés tout au long de notre éducation. Le rire est bien plus qu’une parenthèse dans le quotidien, c’est une véritable thérapie qui implique notre physique et surtout notre mental. Rire libère des endorphines qui elles-mêmes agissent sur l’adrénaline générée par le stress pour la réduire. Ces sécrétions d’endorphines se font sans aucun apport médicamenteux externe par l’hypophyse et l’hypothalamus lorsque le cerveau est stimulé par le rire. Elles ne servent pas seulement à s’amuser d’une situation ou de propos cocasses, mais elles jouent également un rôle antalgique au niveau des centres régissant la douleur.

Le rire agit sur tous les organes

Ce n’est pas pour rien que les médecins recommandent de plus en plus à leurs patients de rire au moins un quart d’heure par jour. Chaque personne qui est sous l'emprise d'un fou rire par exemple, masse tout son corps et est en train de stimuler les différents organes qui le composent. Le cerveau est mieux oxygéné quand on rit puisque les vaisseaux sanguins se dilatent, et les muscles se détendent pour améliorer la circulation sanguine au grand bénéfice du cœur par la baisse de la tension artérielle. Tous ces phénomènes physiques se conjuguent en quelques minutes seulement, sans compter le lâcher-prise naturel dont les vertus sont universellement reconnues sur la psychologie et la motivation professionnelle. Ce qu’on sait moins, en revanche, c’est que le rire renforce également le système immunitaire. En effet, la dopamine qui est relâchée en même temps que les muscles du corps, aussi appelé "hormone du bonheur" font augmenter le taux d’anticorps dans notre organisme.

Le rire, un bienfait pour soi

En évacuant le stress ou l’ennui du quotidien par le rire, on adopte une attitude positive face aux aléas de la vie. Si l’anxiété se réduit, si l’humeur s’améliore, généralement si on arrive à dédramatiser et à rire de soi et des autres, tout notre organisme s’en ressent, il résiste mieux aux chocs et les effets bénéfiques du rire sont internes mais se voient aussi sur notre apparence extérieure quand la peau est plus détendue et le visage plus avenant. L’image de soi en est considérablement améliorée et on projette une impression positive sur notre entourage.

Le rire, un bienfait social

Au sein de la famille le rire est un facteur d’harmonie quand tout le monde se retrouve autour d’une histoire ou d’une situation drôle en faisant abstraction des divers problèmes de tous les jours à résoudre. Ces instants passés ensemble à rire sont précieux en ce qu’ils favorisent l’unité du groupe où toutes les personnalités regardent dans la même direction. À l’école, il est bien connu que le professeur qui fait rire ses élèves obtient de bien meilleurs résultats après ces moments où il fédère et libère les énergies. Les élèves ont une bonne image de lui et ont d’avantage envie de satisfaire ses exigences quand ils savent qu’il est capable de se mettre à leur niveau pour rire ensemble. Dans le monde du travail, l’humour et le rire relèvent de la même mécanique, ils sont communicatifs et le cadre qui sait installer une ambiance détendue et qui sait ménager des moments consacrés à la détente où chacun peut redevenir lui-même en riant, aura plus de facilités pour rassembler les troupes autour d’un effort à fournir ou d’une problématique difficile où tous les talents doivent se mobiliser.

Communiquer par le rire

Le rire est communicatif et les communicants de tous bords le savent bien. Lorsqu’on se trouve face à une personne prise d’un fou rire, on rit naturellement soi-même quoiqu’on ne connaisse pas l’origine du rire. Dans les hôpitaux, le rire est de plus en plus étudié et utilisé pour offrir, surtout aux enfants, des moments où le malade oublie ses maux, où il ressent moins la douleur par la sécrétion d’endorphines qui agissent naturellement mieux que les antalgiques. En riant régulièrement le patient supporte mieux les traitements même s’ils sont lourds et les relations avec le personnel soignant s’en trouvent considérablement améliorées. Lorsqu’on est face à une image de personnes en train de rire, la réaction est immédiatement positive comme le montrent les expériences menées par lol photographe par exemple. En immortalisant les expressions du visage de personnes en train de rire et en les montrant ou en les affichant, on crée de la bonne humeur sans avoir à donner d’explications. C’est bien la preuve que le rire est certainement le paramètre le plus probant pour rassembler les humains. Il révèle toute la dimension empathique qui existe en chaque individu qui ne demande qu’à s’exprimer si l’occasion lui en est donnée.

Dans la même catégorie