Chauffage, les bons gestes à adopter

Accueil » Vie pratique
chauffage

L’hiver n’est pas encore arrivé sur le calendrier mais le redoux n’a pas attendu le 21 décembre pour pointer le bout de son nez. Les Français ont donc anticipé l’allumage de leur chauffage et cela même si le prix des énergies continue d’évoluer à la hausse. Mais pour se chauffer sans consommer de l’énergie inutilement il est important de vérifier le bon fonctionnement des différentes sources de chaleur.

L’entretien du chauffage pour un rendement optimal

Dans le cas d’un chauffage central, qu’il soit au gaz ou au fuel, il est important d’entretenir son circuit d’eau. Si la chaudière doit être annuellement révisée par un professionnel chauffagiste, les particuliers peuvent intervenir simplement et facilement sur leur circuit d’eau notamment via une purge des radiateurs. Cette intervention peut se faire régulièrement et résout les problèmes de bruits d’air dans le circuit. A l’aide d’un tournevis et d’un récipient, il est nécessaire d’échapper l’air qui s’est infiltré dans le circuit. Cette opération permet d’optimiser le rendement du chauffage et d’éviter des déperditions.

Pour les autres types de chauffage, notamment via des convecteurs électriques, l’entretien est moindre. Cependant pour être certain d’obtenir une chaleur optimale sans odeur, il est important de régulièrement enlever les poussières qui ont pu se déposer sur les grilles voire la résistance. Une fine pellicule de poussière peut suffire à rendre l’appareil moins productif et donc rentable.

Le chauffage d’appoint,  à utiliser avec prudence

En complément d’un mode de chauffage, il n’est pas rare de retrouver dans les habitations françaises un autre système : le chauffage d’appoint. On peut par exemple retrouver le feu à bois ou bien les feux à pétrole ou encore des radiateurs électriques soufflant. Ces chauffages d’appoint permettent de chauffer rapidement une pièce. Cependant ils sont soit énergivores, soit à manier avec précaution. C’est notamment le cas des foyers à bois dont l’accès doit être limité aux adultes. Des enfants en bas âge pourraient facilement s’y brûler. Le risque est plus limité avec une cheminée à granulé. Dans ce cas, la combustion se déroule de manière plus sécurisée.

En ce qui concerne les feux à pétrole (ou à fuel domestique), il sera nécessaire de rester vigilant dans leur utilisation. Lors de la combustion, du monoxyde de carbone se répand dans la pièce chauffée. Si cette dernière n’est pas correctement ventilée, ce gaz incolore et inodore peut rapidement devenir un poison mortel pour les habitants. S’endormir près d’une source de combustion n’est donc pas sans risque.

 

Dans la même catégorie