Comment apaiser les maux de tête de grossesse ?

Accueil » Santé
Comment apaiser les maux de tête de grossesse ?
En général, la plupart des maux de tête chez une femme enceinte sont considérés comme des céphalées de tension, et ils sont généralement décrits comme une bande serrée de douleur autour de la tête et parfois à l'arrière du cou. Les facteurs émotionnels, comme le stress, en sont souvent les causes, mais il y a aussi un large éventail de causes physiques. La fatigue oculaire, que ce soit dû à un mauvais éclairage ou à une utilisation abusive de l’ordinateur, par exemple, peut provoquer un mal de tête. Les céphalées sinusales (douleur derrière le front, les joues ou le nez) sont moins fréquentes, mais elles surviennent lorsqu'une infection ou une allergie qui provoque une inflammation empêchant le mucus de s'évacuer du nez. Enfin, il y a des migraines. Si vous les avez endurés, vous savez que le mot «mal de tête» ne décrit pas tout à fait la douleur débilitante, qui est souvent associée à la nausée ou à la sensibilité à la lumière ou au bruit. Un large éventail de choses peut déclencher des migraines, y compris les changements climatiques, les cycles menstruels et certains aliments.

Connaitre les facteurs qui entraînent les maux de tête

Les femmes éprouvent souvent des céphalées de tension Intense au cours du premier trimestre de la grossesse. Cela est probablement dû aux fluctuations des hormones. Au deuxième trimestre, la douleur diminue parce que les hormones sont constamment élevées. Cependant, il y a aussi d'Autres causes possibles qui expliquent les Maux de tête lancinants. Peut-être que ces maux de tête sont également stimulés par quelque chose dans l’alimentation, aux médicaments qu’on prend, et avec lequel les douleurs se manifestent à des heures précises dans la journée. Au troisième trimestre, lorsqu’on porte trop de poids supplémentaire, on doit essayer de déterminer si une mauvaise posture pourrait être un facteur susceptible d’engendrer un Mal de tête. La pression exercée sur le cou Tendu et les épaules peut entraîner des spasmes musculaires qui peuvent irriter les nerfs à l'arrière de la tête. Ou on pourrait aussi développer un resserrement musculaire et des spasmes lorsqu’on dort avec une position non naturelle et inadaptée. Selon les spécialistes, l'utérus utilise beaucoup de sang. La circulation sanguine utérine nourrit le bébé en développement. Donc, si on prend du retard sur l’apport liquidien, il y a plus de pression sur les autres parties du corps. Pour certaines femmes, cela peut conduire à des maux de tête. Aussi, la solution serait toute simple : l'eau potable. Mais il peut aussi s'agir de manger de plus petits repas plus fréquemment, par exemple pour prévenir l'hypoglycémie, ou de faire une sieste quotidienne pour éviter l'épuisement, ou aussi d’adopter une bonne posture pour éviter les tensions musculaires.

Les solutions de traitement à envisager

Heureusement, tous les analgésiques Anti-douleur ne sont pas interdits. C'est vrai ! Mais comment soigner donc ces douleurs ? Les médecins conseillent quand même d’éviter les analgésiques comme l'ibuprofène, le naproxène et l'Aspirine. Ils découragent également la prise d'autres médicaments contre la migraine et les maux de tête communs qui peuvent contenir des triptans, tels que l’Imitrex, l’Amerge et le Relpax. En revanche, la plupart des spécialistes prescrivent souvent de l'acétaminophène, et selon les directives de dosages indiqués, soit pas plus de deux ou trois comprimés de 500 milligrammes par semaine. Si vous ne voulez pas prendre de médicaments Antidouleur qui pourraient affecter le développement du fœtus, et vous pouvez aussi utiliser des remèdes maison inoffensifs qui ne causeront aucun effet secondaire. Envisager cette alternative peut être plus sûr, mais aussi efficace à la fois. Pour cela, il existe plusieurs possibilités comme l'inhalation de vapeur, l’utilisation d’un humidificateur pour augmenter l'humidité dans l'air, ou un repos dans un endroit calme et paisible. Vous pouvez aussi appliquer une compresse chaude ou froide sur la zone douloureuse de votre tête ou de la base de votre cou. Utilisez un sac de pois congelé pour une compresse froide ou une serviette humide imbibée d'eau chaude. Pensez aussi à vous faire masser délicatement les épaules et la tête. Ensuite, vous pouvez prendre un bain chaud pour vous détendre entièrement et ne plus être Nerveuse. Une femme enceinte doit aussi manger plusieurs petits repas pendant la journée, mais aussi beaucoup dormir. N’hésitez pas non plus à essayer les techniques de relaxation telles que la méditation. Cet exercice vous permet de rester focalisée sur une pensée positive. Pour appuyer votre alimentation tout en traitant ces maux, buvez également du lait chaud avec du miel.

Les solutions qui préviennent des déclencheurs

Il est toujours plus facile de prévenir que de guérir. La meilleure façon de prévenir les maux de tête et d’Autres symptômes relatifs pendant la grossesse est de bloquer les déclencheurs qui activent les maux de tête. On peut par exemple parler de gérer et de diminuer le stress grâce à des techniques de relaxation, par le biais d’un massage doux. Vous pouvez aussi juste écouter de la musique mélodieuse apaisante ou regarder une émission de télévision divertissante. Afin de bien passer le temps, vous pouvez aussi vous engager dans un passe-temps relaxant et qui peut soulager le stress. Et comme toujours, adoptez une alimentation équilibrée, qui comprend tous les groupes d'aliments nutritifs. Ne lésinez pas sur les petits repas si de gros repas vous rendent nauséeux. Les repas réguliers vous gardent énergique et empêchent la faim de Causer des maux de tête. Évitez la caféine, car les retraits de café peuvent également déclencher des maux de tête, et assurez-vous de boire beaucoup d'eau tout au long de la journée pour vous garder bien hydraté. Sous l’influence de la grossesse, il est impératif de se reposer et de bien dormir. Sachez aussi éviter les aliments qui déclenchent un mal de tête. Pour avoir quelques idées de ceux qu’il ne faut pas consommer, n’hésitez pas à vous adresser à votre médecin.

Dans la même catégorie