Comment obtenir un crédit immobilier sans apport ?

Accueil » Immobilier
crédit immobilier sans apport

Vous avez un nouveau projet d’investissement immobilier et vous êtes à la recherche de la meilleure façon de trouver un prêt. C’est une situation à laquelle peut être confronté tout homme. En effet, il est difficile en ces instants d’avoir un apport personnel pour espérer qu’un organisme d’octroi de prêts puisse vous accorder facilement ce crédit. Que faire dans ce cas ? C’est à cette question que cet article essayera de répondre. Il a donc pour objectif de vous aider à connaître toutes les subtilités qui permettent d’obtenir facilement un crédit immobilier même sans apport personnel.

Clarification de la notion d’apport personnel

Les banques pour la plupart exigent un apport financier personnel du demandeur avant de lui octroyer un prêt. Cette somme peut être une épargne, un prêt familial, une rente ou une somme issue de la vente d’un bien. Le rôle de ce montant est d’alléger les subventions lorsque vous sollicitez un prêt auprès d’une institution bancaire. Cette somme sera engagée dans les différentes démarches d’acquisition du bien, c’est-à-dire les frais de constitution de dossier, les émoluments du notaire et les honoraires de l’agence immobilière.

Même si c’est l’une des conditions préalables d’octroi du crédit immobilier, il est bien possible de déposer votre requête de crédit même sans avoir un apport financier personnel. La banque se fera un plaisir d’étudier votre dossier et lorsqu’il est accepté, vous aurez de la banque un financement à hauteur de 110 % de votre demande. Les 10 % additionnels sont réservés aux différents frais à engager avant le paiement effectif du prix réel d’acquisition du bien immobilier.

Ainsi, les 100 % restant constituent le montant de la valeur du logement à acquérir. Même si l’apport personnel est un sérieux avantage qui peut contribuer en votre faveur lors d’une demande de crédit auprès des organismes de prêts, il est bien possible d’avoir un crédit immobilier sans apport en 2018. D’ailleurs, l’apport personnel n’a aucune influence sur la détermination du taux à appliquer au prêt.

Les bénéficiaires d’un crédit immobilier sans apport personnel

Il est certain que l’apport personnel diminue les risques d’octroi d’un prêt. Toutefois, d’autres facteurs peuvent aussi jouer en votre faveur. Il s’agit notamment de votre statut social.

La couche juvénile

Les jeunes qui ont récemment décroché leur premier emploi peuvent naturellement bénéficier d’un prêt immobilier sans apport. La raison est qu’ils n’ont pas encore eu le temps nécessaire pour épargner et faire face à une telle situation.

Les particuliers

Il y a certains particuliers qui préfèrent garder leurs épargnes même s’ils doivent faire un achat de logement. Même sans apport financier concret, la seule disponibilité de cette épargne peut être un atout pour obtenir un prêt sans apport personnel.

Les investisseurs

Pour cette catégorie de rang social, le financement d’un projet par le biais du crédit est une solution efficace pour améliorer leur fiscalité. Toutefois, la diminution de l’assiette fiscale dépend de la consistance du prêt. En effet, les intérêts sont déductibles lorsqu’il s’agit des loyers en location vide et des gains locatifs pour les logements locatifs meublés.

Les arguments d’obtention d’un prêt sans apport

La meilleure manière pour obtenir un prêt sans apport est de disposer d’arguments solides qui peuvent convaincre facilement le banquier. La chose la plus importante est que votre situation professionnelle puisse assurer une sécurité financière sur le long terme. Si vous disposez d’une situation financière stable, les banques ne seront pas réticentes à vous accorder un prêt lorsque votre manque d’apport personnel est dû à un événement personnel dans votre vie à l’instar d’une maladie, d’un divorce, etc. Vous aurez facilement plus de chance par exemple à demander un prêt immobilier en vue d’acquérir un logement locatif.

Dans vos requêtes de crédit immobilier, vous devez fournir toutes les pièces demandées par l’institution bancaire. Ainsi, les documents tels que les avis d’imposition, les relevés de compte bancaire et le bulletin de salaire sont indispensables. Comme autres astuces, l’emprunteur doit :

  • Jouer cartes sur table : une honnêteté sans failles face aux questions du banquier est un atout. Vous pourrez au cours de cet entretien expliquer en détail au banquier comment vous comptez rembourser votre prêt.
  • Solliciter l’expertise des professionnels : les courtiers sont les mieux placés pour vous trouver un financement. En effet, ils disposent d’accords et de partenariats avec plusieurs organismes bancaires. Ils pourront alors représenter vos intérêts et vous négocier votre emprunt sans apport.
  • Compter sur ses points positifs : ces éléments favorables diffèrent d’un individu à l’autre. Au moment où d’autres miseront sur un compte bancaire sans défaut, d’autres compteront sur leurs revenus. Cependant, ne présentez jamais à un banquier un compte à découvert. Attendez plutôt que votre compte soit bien assaini avant d’envisager de faire le dépôt de votre dossier.
  • Jouer la carte de «l’assurance » : c’est une autre possibilité qui peut vous permettre d’obtenir votre prêt. Les banques se paient souvent sur les assurances. Alors, elles ont plus de facilité à accorder un prêt immobilier lorsque vous disposez d’une assurance.

Au demeurant, même si vous ne disposez pas d’un apport financier personnel, il est bien possible de faire votre demande de crédit et de l’obtenir.

Dans la même catégorie