Il est aujourd’hui possible de se faire racheter son crédit au meilleur taux

Accueil » Economie
Il est aujourd’hui possible de se faire racheter son crédit au meilleur taux

Le principe d’un rachat de crédit est relativement simple. Mais pour éviter les pièges et arnaques, il est nécessaire de comprendre les bases de cette démarche. Effacez les dettes existantes par le biais d’un établissement autre que celui qui a octroyé les fonds.

Celui-ci règle l’ensemble de ces prêts auprès des différents débiteurs, même s’ils sont de nature différente et les troque contre un nouveau contrat à un taux plus intéressant. Il est aujourd’hui possible de se faire racheter son crédit au meilleur taux. Et oui, se faire racheter son crédit vous permet d’économiser puisque les taux sont plus bas.

Les critères à respecter pour une demande de rachat de crédit

Effectuer un regroupement de crédits peut être bénéfique pour vos finances. En règle générale, cette opération financière vous permet de réduire jusqu’à 50% la somme à rembourser. Mais, vérifiez minutieusement les conditions préétablies par le prestataire car celles-ci peuvent parfois vous être défavorables. Les foyers endettés qui sont en proie à des fins de mois difficile et à des découverts bancaires ont recours à cette solution pour se sortir de l’impasse. Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le cadre d’un regroupement de crédits.

Avant d’entamer une quelconque démarche, renseignez-vous via les sites internet qui se spécialisent dans le rachat de crédits. Regroupez les différentes informations pour déceler toute forme d’arnaques. Prenez contact avec votre conseiller financier qui pourra vous mettre en relation avec un expert en regroupement de crédits.

N’hésitez pas à effectuer une simulation de crédits, une initiative indispensable qui vous permettra de découvrir le meilleur taux. Ces outils sont gratuits et sans engagement. Le processus fonctionne comme suit : la banque ou l’organisme totalisera les dettes à rembourser puis il se penchera sur vos charges courantes qui seront majorées à vos remboursements.

Ces dernières seront ensuite enlevées de vos revenus pour déterminer votre reste à vivre, votre niveau d’endettement et votre capacité de remboursement. Le principal critère de solvabilité est le taux d’endettement qui ne doit pas dépasser les 33% et qui comprend les charges récurrentes et les revenus. Prenez le temps de monter un dossier bien ficelé et de faire un comparatif de toutes les offres existantes afin de pouvoir choisir la plus avantageuse.

Quelles sont les conditions à remplir pour constituer votre dossier ?

Pour la constitution d’un dossier solide, le demandeur doit fournir des pièces authentiques et originales : les justificatifs d’identité, les justificatifs de revenus, les pièces bancaires, les différents contrats de crédits. Les justificatifs d’identité comprennent le livret de famille en énumérant les enfants à charge, une copie de la carte d’identité et du contrat de mariage.

Pour les justificatifs de domicile, les factures EDF sont aussi requises. Quant aux justificatifs de revenus, ils regroupent en général les trois derniers mois de salaire et toute prime fixe. Le demandeur doit également se munir de son contrat de travail (CDI idéalement) et d’un certificat d’ancienneté. Pour les pièces bancaires, l’organisme prêteur demande les trois derniers relevés bancaires.

Pour les non-salariés, les pièces à fournir sont les trois derniers avis d’imposition, les trois dernières 2035 complètes ainsi que les trois derniers bilans. Pour les pensionnés, les justificatifs de retraite tels que le dernier relevé mensuel ou trimestriel ou les justificatifs de pensions d’invalidité dont le premier relevé et les notes mentionnant la catégorie.

Comparer les offres de rachat de crédits existantes

L’une des étapes la plus importante est le comparatif des offres des différents organismes de prêts. Ce comparatif implique : la mensualité, la durée, le type de taux (fixe, variable etc…), le TAEG, les clauses et conditions, les assurances, le montant total à payer, les frais de dossier, les éventuelles hypothèques etc… Tous ces éléments sont à déterminer pour mieux comparer les offres financières. Vous devez obligatoirement présenté des offres identiques aux banques et organismes mis en concurrence.

En outre, le demandeur doit choisir le même montant et la même durée. Mais faites attention, ne vous y trompez pas, le taux n’engendre qu’une partie des coûts de l’emprunt. Pour ce faire, l’emprunteur a deux possibilités : soit il fait appel à un intermédiaire bancaire pour lui proposer une offre qui corresponde à ses besoins et à son projet, soit, il compare lui-même les diverses offres en étant attentif à ces points suivants.

Il doit se référer au « taux d’intérêt », ce dernier est attaché à son profil, à la durée des mensualités à payer, au type de rachat demandé et à la politique commerciale de la banque ou de l’organisme prêteur. Le « TAEG ou le taux annuel effectif global » rassemble les intérêts et tous les frais relatifs à l’opération. Le « montant des frais » qui est généré dès que l’offre de financement présente une suite.

Dans la même catégorie