Immobilier : quelles seront les conséquences du nouvel impôt sur la fortune immobilière ?

Accueil » Immobilier
2139393_ifi-le-nouvel-isf-immobilier-pourra-entrainer-une-hausse-dimpot-pour-certains-contribuables-web-tete-0301038970822

Le Projet de Loi de Finances (PLF) 2018 a apporté de nombreuses réformes notamment dans le domaine de l’immobilier. L’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) a remplacé l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), et est désormais une réalité. Avec son apparition, de nombreuses questions voient le jour et les spéculations vont bon train. Quelles seront les conséquences du nouvel impôt sur la fortune immobilière ? Nous vous donnons la réponse dans cet article.

Les changements apportés par l’IFI

L’IFI apporte de nombreux changements à l’immobilier. Dorénavant, seuls les biens immobiliers sont soumis au nouvel impôt. Pour que l’IFI s’applique à ceux-ci, il faut que leur valeur atteigne le seuil des 800 000 €. Cependant, le taux qui s’applique entre ces 800 000 € et 1 300 000 € est quasiment nul ce qui fait que l’on entend souvent parler d’un seuil de 1 300 000 €. Le taux applicable en IFI est compris entre 0,5 % et 1,5 %. Autre changement dû à l’IFI, les actions de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), celles d’organismes de placement collectif immobilier (OPCI), celles de sociétés civiles immobilières (SCI), et celles de foncières, cotées ou pas, sont également concernées. En ce qui concerne les actions dans des sociétés non immobilières, seules les parts qui concernent l’immobilier seront prises en compte par l’IFI (source : Les Echos)

Les biens dont l’IFI ne tiendra plus compte

Le nouvel impôt ne tiendra plus compte des biens immobiliers qui sont destinés à l’activité professionnelle. D’autre part, si l’action détenue dans une société n’atteint pas 10 %, la partie qui concerne l’immobilier ne sera pas prise en compte. De même, les biens utilisés pour une location meublée professionnelle (en tant que loueur en meublé professionnelle LMP) ne sont pas soumis à la taxe applicable en IFI. Le statut de LMP offre d’autres avantages comme l’indique le magazine Mon Conseiller Immo. Les investissements financiers tels que PEA, PEE, assurance-vie (SCPI ou OPCI non compris) sont aussi exonérés. Par ailleurs, les parts de groupements forestiers, terres agricoles, celles de groupements fonciers agricoles, les bois et forêts ne subissent pas les effets du nouvel impôt. Les œuvres d’art, antiquités et voitures non plus.

Les avantages de l’IFI

Le nouvel impôt présente de nombreux avantages. À moins de disposer uniquement de biens immobiliers, les foyers fiscaux peuvent bénéficier de grandes réductions d’impôt comparativement à l’ISF. L’IFI offre la possibilité aux couples de faire la déclaration de leurs biens séparément si cela s’avère plus avantageux pour eux. L’abattement de 30 % sur la résidence principale appliquée en ISF est maintenu en IFI. Certains foyers peuvent même être complètement exonérés d’impôt en fonction du montant de leur fortune. Autre avantage, certaines mesures peuvent être prises pour échapper à ces nouvelles dispositions.

Les dispositions à prendre pour tirer parti du nouvel impôt

Il est possible de transmettre une partie de ses biens immobiliers à ses enfants ayant atteint la majorité, ou de les transmettre en usufruit temporaire. Ce faisant, le propriétaire du bien devient un nu-propriétaire, et la nue-propriété n’est soumise à aucune taxe. Toutefois, le propriétaire ne percevra pas de loyer de la part de l’usufruitier. Et celui-ci devra payer l’impôt s’il est imposable. Il est également possible de vendre certains de ses biens immobiliers pour investir dans des entreprises. Cependant, avant d’opter pour cette solution, il faut penser à la taxe qui sera appliquée sur la plus-value du bien. Ainsi, avec le nouvel impôt, il est important de repenser ses actifs et ses biens.

Les conséquences du nouvel impôt sur la fortune immobilière

S’il est vrai que l’apparition de l’IFI a suscité un certain nombre d’inquiétudes auprès des propriétaires, la fortune immobilière reste encore dans un bon état. L’on pourrait craindre que la fortune immobilière connaisse une baisse. Cependant, même si certains propriétaires se décident à liquider leurs biens immobiliers, d’autres ne renonceront pas facilement à la sécurité qu’offrent ceux-ci. En outre, les détenteurs de biens immobiliers tireront des avantages de cette nouvelle disposition, quoique certains plus que d’autres. D’un autre côté, le nouvel impôt est semblable à l’ancien sauf qu’il ne prend en compte que le patrimoine immobilier.

L’adoption du nouvel impôt, qui prend effet cette année n’apporte que très peu de changements comparativement à l’ancien. Cependant, la fortune immobilière connaitra quelques changements, mais rien de trop alarmant.

 

Dans la même catégorie