L'assurance immo, les 5 conseils à suivre

Accueil » Autre
L'assurance immo, les 5 conseils à suivre

L’assurance immobilière ou plutôt l’assurance habitation est une garantie dont bénéficie le patrimoine d’une famille. Il s’agit avant tout de la maison et tout ce qui se trouve à l’intérieur. Mais elle concerne également la responsabilité civile de l’assurer. Il est important d’y souscrire même si la loi ne l’impose pas pour les propriétaires. En effet, seuls les locataires sont obligés de contracter un contrat d’assurance habitation avant d’enter dans le local. Voici donc quelques conseils utiles au sujet de ce dernier.

1. Comprendre le système de fonctionnement des assurances

Pour un simple profane, le monde des assurances est bien complexe. En effet on y trouve pas mal de termes incompréhensibles à première vue. D’ailleurs beaucoup n’arrivent pas réellement à cerner la notion même d’« assurance ». Pourtant, il semble tout à fait normal qu’avant de signer ce genre de contrat, il soit utile de comprendre son contenu. L’assurance est en fait une sorte de garantie juridique formelle dans laquelle une personne bénéficie d’une indemnité à la suite de dommages ou situation fâcheuse. Mais le versement de cette somme est soumis à bon nombre de conditions qui ne seront pas forcément réunies au moment voulu. Dans ce cas, il est vivement recommandé de consulter un expert dans le domaine ou au moins de s’informer sur ce qui se fait ou non en la matière. Pour cela, il suffit de visiter le site www.arnaque-flandrin-assurances.org.

2. Demander l’avis d’un expert dans le domaine

Certains assurés ont eu des expériences fâcheuses avec leur assureur justement à cause de leur ignorance. Ils tombent souvent dans un litige et finissent dans un contentieux. Pour éviter cela, il est toujours souhaitable de consulter un expert en matière d’assurance avant de souscrire à telle ou telle offre. Et on trouve facilement des professionnels connaisseurs sur internet comme sur le site cité précédemment. Ce sont souvent des personnes qui ont dirigé une compagnie d’assurances et qui ont décidé de proposer des services de consultation. Il est aussi possible de consulter un avocat spécialisé en assurance immobilière. Il pourra offrir ses conseils précieux avant la signature du contrat. Il effectuera dans ce cas une analyse méticuleuse des clauses contractuelles et suggérera des modifications. Il faut noter cependant que la plupart des assurances sont des contrats d’adhésion ne laissant aucune place au négoce.

3. Savoir ce que l’on entend par responsabilité civile

On entend souvent parler de la responsabilité civile lorsqu’on parle d’assurance. Le Code civil oblige toutes les personnes causant des dommages à une autre de réparer. Il s’agit en fait de l’inverse du schéma classique de l’assurance dans lequel l’assuré reçoit une indemnité lorsqu’elle subit un préjudice. Avec la couverture de la responsabilité civile, l’assurance verse une indemnité à un tiers auquel l’assuré a fait subir un préjudice. Il peut s’agir d’un dommage moral ou physique et matériel. Elle s’étend également aux préjudices causés par les membres de la famille nucléaire de l’assuré ou ses animaux de compagnie. En fait la compagnie d’assurances doit en effet remplacer la personne de l’assuré. Mais cela ne met pas ce dernier à l’abri de toute poursuite pénale en cas d’infraction comme les délits ou les crimes. Aucune assurance ne couvre la responsabilité pénale.

4. Comparer les offres sur le marché

L’avantage avec la prolifération des compagnies d’assurances actuelle concerne le nombre d’offres. On a réellement l’embarras du choix. On peut donc opter pour celle qui affiche plus davantage que d’inconvénient. Cela a d’ailleurs mis fin à l’hégémonie des grandes compagnies. Plus besoin de souscrire à un contrat inégalitaire et coûteux désormais pour avoir une bonne assurance habitat. En effet, avec cette situation, le montant des cotisations n’est plus élevé. Mais il faudra faire attention à ne pas faire confiance à n’importe quel site. On rencontre actuellement bon nombre d’arnaqueurs qui n’hésitent pas à piéger les clients avec des propositions alléchantes. Ceux-ci ne verront pas par la suite la moindre indemnisation en cas de dommage en étant piégés dans un montage juridique. Dans le domaine des assurances, il vaut mieux faire des concessions et avoir la sécurité juridique que de s‘aventurer en terre inconnue.

5. Demander une couverture pour le garage

Il est capital d’interroger l’assureur au sujet de la couverture des objets se trouvant dans le garage. Si c’est le cas, il faudra effectuer un inventaire de tout ce qui se trouve à l’intérieur de ce dernier. Il se peut que la plupart des objets qu’on utilise dehors soient à l’intérieur. Tel est le cas des outils de jardin, les vélos et les tondeurs. Il faut noter que la voiture ne fait pas partie des objets assurés. L’assureur doit être présent au moment de faire l’inventaire. Cependant s’il ne peut pas se déplacer, on peut prendre quelques clichés. Autant dire en outre que certains éléments dans la maison ou le garage ne feront pas partie du contrat. Ils seront exclus. L’assurance ne verse pas non plus d’indemnité dans des cas de sinistre mêmes si celui-ci a causé la destruction de tous les biens convenus.

Dans la même catégorie