« Gestion locative » … Ce terme revient en force dans le monde de l’immobilier et les offres abondent sans nécessairement se ressembler. Que comprendre de la gestion locative ? Comment en faire usage ? Quel est le juste prix ? Nous répondons aux questions que vous vous posez sur la gestion locative.

La gestion locative expliquée simplement

La gestion locative est simplement l’action de gérer un bien immobilier ou plusieurs, donnés en location à des tiers. Alors qu’un propriétaire peut tout à fait s’occuper lui-même de sa gestion locative, cette dernière peut également faire l’objet du travail d’une agence immobilière ou d’un professionnel de l’immobilier habilité. L’habilitation est une notion importante, car la gestion locative fait l’objet d’une obligation au titre de la loi Hoguet du 2 janvier 1970. Ainsi, le gestionnaire locatif, s’il s’agit d’un professionnel :

  • Doit être doté d’une carte professionnelle en cours de validité, sur laquelle figure expressément son activité de gestion immobilière ;
  • Doit être lié à un propriétaire par un mandat de gestion locative.

La gestion locative recouvre un ensemble d’activités :

  • La partie administrative de la location, c’est-à-dire la rédaction des baux de location, la recherche des locataires, les relations avec les locataires au quotidien, etc. ;
  • La partie technique consistant à faire appel à des artisans et des entreprises pour des travaux de réparation et d’entretien ou des travaux plus conséquents ;
  • La partie financière qui consiste à encaisser les loyers, à recouvrer les impayés etc. ;
  • La partie contentieux qui relève de toutes les préoccupations liées aux manquements du locataire, comme un loyer impayé par exemple

Combien coûte la gestion locative ?

Le mandataire, c’est-à-dire le professionnel ou l’agence mandaté par le propriétaire pour s’occuper de la gestion locative de son ou ses biens immobiliers, perçoit une rémunération préalablement négociée. Celle-ci peut faire l’objet d’une scission entre la gestion courante et les services occasionnels.

L’ensemble des prestations, payables par le propriétaire, est déductible des revenus fonciers imposables. En règle générale, les acteurs « classiques » de l’immobilier, à savoir les agences immobilières pour la plupart, facturent environ 10% des loyers encaissés pour assurer la gestion locative au nom des propriétaires pour lesquels ils travaillent. Ce taux inclut 7,5% des encaissements auxquels se rajoute le coût de la mise en location, soit environ un mois de loyer.

Une gestion locative efficace et peu coûteuse ? C’est possible !

En misant sur le numérique pour faire, du digital, un levier de puissance à part entière, la startup Flatlooker propose un parcours entièrement dématérialisé à ses clients, locataires et propriétaires. Pour les premiers, Flatlooker propose des visites en réalité virtuelle et la location facile et rapide d’un bien immobilier sans se déplacer. Pour les seconds, c’est-à-dire les propriétaires, l’agence Flatlooker propose un service de gestion locative innovant, à partir de 3,9% TTC. Du jamais vu ! A la clé, aucun frais caché, des outils modernes et surtout, l’assurance de louer son bien trois fois plus rapidement que par le biais d’une agence classique. Un modèle qui séduit de plus en plus de propriétaires, conduisant Flatlooker à se développer à la vitesse Grand V. Un excellent démarrage pour une société qui a compris la force du digital au service des propriétaires et des locataires.