Le divorce n'est plus une fatalité

Accueil » Vie pratique
Le divorce n'est plus une fatalité

Le divorce est toujours une épreuve difficile pour les concernés et surtout pour les enfants. On blâme souvent son partenaire et pourtant, si un couple se déchire ce n’est pas la femme uniquement ou l’homme qui est fautif mais les deux. Certes, bien que l’on ne puisse pas éviter l’inévitable, il existe quand même des solutions d’accord mutuelles pour éviter moins de blessures à l’égard des enfants. Explication.

Les effets du divorce

Le divorce laisse en héritage la douleur, la culpabilité, la dépression et le vide. Pourtant, ça devrait être moins difficile s’il n’y a pas d’enfants au milieu. Les enfants peuvent être bouleversés par la nouvelle car le changement s’apprête à semer le trouble dans leur vie. Ils vont devoir changer de vie, d’habitude et de se passer de la compagnie de leur père si leur mère décide d’obtenir la garde exclusive. Quoi qu’il en soit, le divorce laisse bien des traces et des cicatrices pour tout le monde et pourtant, ce n’est plus une fatalité. Un grand nombre de couples se séparent et laissent même un juge consentir cette décision lorsqu’il n’y a plus lieu de s’arranger et de se discuter. Et pourtant, il existe bien des couples qui laissent un peu de temps devant eux pour se retrouver et se réconcilier avant de passer à cette étape. Tout dépend alors de chacun et on ne peut forcer les choses si ce n’est que de laisser les deux parties se décider du sort de leur couple. On peut dire alors que le divorce n’est plus une fatalité. En revanche, pour que cette épreuve soit moins pénible à vivre, il existe toujours des solutions pour en finir rapidement et pour vous assister un avocat du divorce à paris apportera son lot d’appuis et d’efficacité. Un avocat spécialisé en divorce accompagne tous les clients dans toutes les étapes de cette affaire mais conseillera souvent d’opter pour un divorce plus simple sans qu’on s’étende sur un sujet délicat pouvant compromettre l’avenir des enfants.

En quoi un avocat peut aider ?

Le processus du divorce demande le savoir-faire et l’expertise d’un avocat spécialiste. Bien sûr, certains affirment qu’il n’est là que pour son travail uniquement et pour défendre l’intérêt de son client. Mais à dire vrai, il n’est pas juste qu’un avocat proprement dit car ses conseils en valent plus que son savoir-faire. En somme, un avocat peut se mettre à la place de son client et fera en sorte à ce que son honneur et son intérêt soient bien défendus devant le juge. Mais ses conseils doivent se rapporter aux effets du divorce et à ce qui viendra ensuite comme la garde des enfants, l’accord sur la pension alimentaire et le partage des biens. Donc, il agira en tant que conseiller tout court étant donné que son principal domaine est le divorce, il sait alors à quoi s’en tenir et combien même il a rencontré des cas encore plus délicats. Par expérience, il saura conseiller ses clients de la décision qu’ils vont prendre et du choix qu’ils vont devoir assumer une fois le divorce prononcé. Ensuite, il évoquera les procédures juridiques et donc les options concernant l’accord entre les deux parties. En clair, le divorce est certainement la fin d’un couple mais c’est aussi le début d’une vie de célibataire avec des responsabilités interminables. Pourtant, il est toujours possible grâce à l’assistance d’un avocat d’obtenir justice et même de faire un consentement à l’amiable. Mais tout dépend des enjeux et des risques encourus. Quoi qu’il en soit, pour assister un client, un avocat du divorce saura mettre en place les solutions adaptées à la situation. Il représente donc le client devant le juge et rassemblera tous les données permettant à celui-ci d’obtenir justice et le droit sur la totalité des accords demandés lors d’un divorce au tribunal.

Les procédures juridiques

Nombreuses sont les procédures que l’on peut très bien opter lors d’un divorce mais il faut plutôt s’intéresser aux deux principes dont le consentement mutuel et le divorce contentieux. Le consentement mutuel est la procédure la plus courante et souvent recommandé par les avocats du divorce. Cette option permet aux deux parties de trouver un bon terrain d’entente sur différents points dont l’exercice de l’autorité parentale, la répartition de la garde des enfants, les valeurs de la pension alimentaire et de la prestation compensatoire, la liquidation du régime matrimonial, la répartition de l’impôt et le sort du domicile conjugal. Donc, cette procédure ne doit pas avoir une faille pour l’un ou l’autre à condition que les différents accords soient bien consentis mutuellement. Cela évitera aussi de compliquer davantage la situation à l’égard des enfants. Ensuite, pour la dernière procédure, celle-ci se corse du moment que l’un ou l’autre n’est pas d’accord sur un point et que si la nature du divorce est par exemple une longue séparation ou une violence conjugale. Cette procédure étant difficile, certaines personnes ne parviennent jamais à s’en remettre.

Dans la même catégorie