On s’est déjà tous rué sur une offre de service ou un produit en voyant la mention « gratuit ». Cependant, si effectivement l’ouverture d’un compte ainsi que la souscription à un crédit sont gratuites, certains établissements facturent à leurs clients des frais cachés. Décryptage sur les frais cachés par les banques en ligne.

Des services qui coûtent cher

On dit que les services et produits proposés par les agence bancaire sur le web sont gratuits, et effectivement si l’on se base sur les annonces de Fortuneo, Boursorama et autres organisme c’est tout à fait vrai. Les services de base comme la mise à disposition d’une carte bancaire, les retraits de liquidités ou la consultation de solde en ligne sont gratuits. Néanmoins, ce ne sont pas les seuls services dont les particuliers ont besoin pour bien gérer leurs finances. Et quand on regarde vraiment de près, la plupart des services essentiels mis en avant par les banques en ligne sont payants. Les retraits et les transferts d’argent hors zone euro, par exemple, sont payants. En outre, pour obtenir des duplicatas de documents relatifs à leurs comptes, les clients des banques 2.0 doivent également payer et il en est de même pour un renouvellement de carte bancaire.

De ce fait, prenez soin de bien choisir votre banque et si vous avez besoin de consulter quelques avis avec de vous décider, n’hésitez pas à utiliser le comparateur de banque de Détective Banque.

Des banquiers qui coûtent bonbon et des informations qui valent cher

Ce sont là les (mauvaises) surprises que nous réservent parfois les banques en ligne. En effet, si vous faites partie des clients d’Orange Bank ou de Hello Bank, vous devrez débourser 3 à 5 euros pour bénéficier de l’aide d’un conseiller. Du côté de BforBank, la modification de plafonds de carte de crédit coûte au minimum 3 euros.

Prenez conscience que les fameuses « lettres d’informations » sont de véritables vaches à lait pour les banques en ligne. Effectivement, en cas de défaut ou d’incident de paiement, l’envoi de la lettre qui vous informe du problème vous sera facturé ! À titre d’exemple, mieux vaut ne pas avoir de découvert lorsqu’on a un compte chez Hello Bank, car l’enseigne facture 20 euros sa lettre de notification. Orange a également la main lourde, elle facture 15 euros l’envoi d’une lettre de découvert non autorisé. Il en est de même pour les lettres de signalement en cas de chèque sans provision, comptez 14, 12 et 10 euros respectivement chez Orange Bank, Fortuneo et BforBank.

Pourquoi il ne faut pas laisser son argent dormir à la banque ?

Tout d’abord, parce que tout simplement cela peut vous coûter très cher. En effet, les banques en ligne appliquent des frais quand il n’y a aucun mouvement de fonds sur un compte pendant une période donnée.

Prenons le cas d’Orange Bank : faire moins de 3 retraits ou paiements mensuels, vous coûtera 5 euros. Fortuneo applique également une politique de facturation du même acabit, si vous ne faites aucune utilisation de votre carte pendant 4 mois, votre compte sera débité de 15 à 20 euros. Et pourtant, la plupart des enseignes présentes sur le web affirment que leurs offres sont sans condition de revenus !

Attention également à ne pas oublier votre code confidentiel, car le cas échéant, la banque se proposera de vous le renvoyer, mais moyennant finance (comptez 7 euros de frais chez Boursorama et Fortuneo). Même une carte avalée vous coûtera de l’argent, à titre d’exemple, les « frais de capture de carte » sont à 40 euros chez ING Direct.

Quels sont les autres frais cachés par les banques en ligne ?

Sachez que vous n’êtes pas encore au bout de vos surprises, ci-après d’autres informations qui feront de vous un client avisé :

Des documents très coûteux

Toute demande de document spécifique adressé à une banque en ligne est payante. Chez Boursorama par exemple, un duplicata de relevé de compte vous coûtera 12 euros tandis que chez Fortuneo, vous devrez débourser 6 euros. A noter que ce ne sont pas les seuls frais cachés par les banques digitales.

Prévoyez 12 euros pour des attestations diverses chez BforBank, et la palme d’or revient à Hello Bank qui facture 20 à 45 euros la délivrance de documents essentiels. Par ailleurs, si vous faites une demande de recherche spécifique de document chez Fortuneo cela vous coûtera 10 euros par page !

Des frais de succession exorbitants

Suite à un commun accord, semble-t-il, BforBank, Boursorama, Fortuneo, ING Direct et Orange Bank vont vous demander la même somme s’il y a succession : 300 euros. Cependant, chez Hello Bank les frais de succession varient entre 90 euros (lorsque la valeur des avoirs n’excède pas les 3000 euros) et 750 euros (dans les cas de grosses successions). Toujours chez la même enseigne, si les biens recensés à la date du décès du propriétaire ne sont pas de grandes valeurs (moins de 200 euros), l’opération est gratuite.

Des sanctions si vous changez d’établissement

Eh oui, des frais sont également appliqués quand vous changez de banque ! Prenons le cas de votre Plan Épargne Action (PEA), si vous décidez de le transférer vers une nouvelle banque, sachez que vous devrez régler des frais conséquents. Si vous avez un compte Boursorama, l’enseigne prélèvera 50 euros sur ce dernier en plus des frais par ligne. Toujours chez Boursorama, le transfert d’un Plan Épargne Logement (PEL) vous coûtera entre 50 à 65 euros.

En conclusion, il n’y a pas de « banques gratuites », même pour se faire livrer un chéquier par voie postale recommandé, un particulier doit payer 3,5 euros chez Fortuneo et 5 euros chez Orange Bank et ING.