Les sept commandements de l’investisseur immobilier

Accueil » Immobilier
Les sept commandements de l’investisseur immobilier

L’investissement immobilier s’est fait la réputation largement méritée d’être l’investissement le plus rentable, dépassant en rendement le livret A et l’assurance vie. Mais c’est un secteur sensible qui côtoie au quotidien une crise. Si donc vous désirez investir dans l’immobilier, gardez-vous de sauter sur ce marché simplement parce que de toute façon c’est toujours rentable. Ce n’est pas toujours rentable. Notre but étant de vous aider dans votre investissement, nous avons retenu pour vous sept règles que nous appelons plaisamment les sept commandements de l’investisseur immobilier. Ces règles vous aideront à faire des placements judicieux et rentables dans l’immobilier.

1.      Tu miseras toujours sur un vendeur désirant céder son bien immobilier.

Il est toujours plus difficile, au moment de l’acquisition, de faire une affaire intéressante avec un vendeur qui n’est pas vraiment motivé à vendre son bien. Voilà pourquoi il est toujours recommandé de chercher à savoir les motivations de votre vendeur. Celui qui cède un immeuble parce qu’il a un besoin financier urgent est prêt à négocier autrement que celui qui veut vendre sa maison pour en acheter une autre de plus grande.

2.      Tu ne feras pas des choix émotionnels

Comme pour tout investissement, l’investissement immobilier exige de vous que vous sachiez faire des choix strictement rationnels. Choisissez votre maison pour la couleur de ses murs et le motif de son parquet. Mais si vous voulez investir, faites des choix basés sur des facteurs de rentabilité. L’investissement n’est pas une histoire d’amour. Ne vous laissez donc pas émouvoir. Il est possible qu’au moment de l’acquisition, votre vendeur joue sur des arguments émotionnels. Vous, souciez-vous plutôt de ce que vous tirerez réellement de ce bien immobilier.

3.      Tu penseras en termes de rentabilité

Cette règle fait suite à la précédente. Il faudra penser à la rentabilité dans une double dimension : le court et le long terme. Sur le court terme, il vous faut vous assurer que le bien que vous avez acquis possède une valeur supérieure à la valeur de son acquisition. C’est en effet une erreur que d’espérer rentabiliser seulement dans le temps et par accumulation des loyers. Il faut déjà que votre investissement soit rentable au moment de l’acquisition.

Ensuite, il faut penser la rentabilité sur la durée. Il ne faut pas acquérir un bien simplement parce qu’il a une certaine valeur actuellement. Il faut se demander si d’ici quelques années vous pourrez encore le maintenir en location. Par ailleurs, si un investissement ne peut pas vous rapporter un retour net de 6 % au moins, il n’est pas rentable.

4.      Tu prendras le temps de t’informer

S’informer est une obligation qui pèsera sur tout le processus d’investissement immobilier. Il faut s’informer sur l’attractivité de la ville, de la zone où vous entendez investir. Vérifiez surtout si les centres d’attraction principaux des communautés humaines y sont présents : quelle est la dynamique du travail ? Y a-t-il des écoles, des centres commerciaux ? Bref, pourquoi quelqu’un voudrait-il louer votre immeuble ? Si vous ne faites pas ces recherches avant d’investir, il est quasiment certain que vous ferez face à la perte de valeur de votre investissement.

5.      Tu circonscriras clairement ta cible

Selon que l’on entend mettre en location des commerces ou bureaux ou encore des logements, le mode d’investissement est différent, la prospection, la zone à choisir et même le budget d’investissement sont différents. Définissez donc clairement ce que vous voulez et agissez en conséquence.

Mieux, il faudra pousser la précision encore d’un cran en avant : si vous voulez investir dans les logements, demandez-vous quel type de locataires vous désirez avoir. Si vous visez par exemple les étudiants, vous devrez construire des studios qui leur correspondent. Vous choisirez en conséquence une zone universitaire ou à défaut, une zone régulièrement desservie par les transports publics qui rallient l’université. Si vous voulez investir dans les bureaux, vous devriez rechercher du côté des centres d’affaires et non pas dans les zones résidentielles.

6.      Tu penseras à la SCPI

Les avantages avec la SCPI sont multiples. Une société civile de placement immobilier vous permet d’investir dans l’immobilier sans pour autant avoir à vous infliger tout le travail de gestion immobilière par vous-même. Il vous suffit de participer au capital de la SCPI et vous aurez droit en temps opportun des dividendes.

En revanche, il faudra bien choisir votre SCPI, analyser le degré de fiabilité des professionnels chargés d’assurer sa gestion pour être sûr d’investir dans une SCPI rentable.

7.      Tu investiras dans la fiscalité immobilière

La fiscalité est, à divers égards, favorable à l’investissement immobilier. Qu’il s’agisse de la loi Pinel, du déficit foncier ou de la loi Malraux, vous pourrez bénéficier d’importantes réductions des charges fiscales. La loi Pinel par exemple, vous permet de réduire jusqu’à 21 % d’impôts grâce à un investissement sur l’immobilier locatif pour une période de 12 ans. Il est avantageux pour l’investisseur immobilier de savoir comment il pourra tirer profit de cette législation fiscale qui lui est favorable.

Voilà les sept règles que nous pensons que vous devriez respecter si vous voulez réellement investir dans l’immobilier. Appliquez-les et sans doute vous ferez des investissements immobiliers rentables. Pour plus d’efficacité dans votre investissement, nous vous recommandons ce blog immobilier.

Dans la même catégorie