Rate this post

L’étalonnage est une procédure qui permet de vous assurer que vos instruments fonctionnent correctement et que les résultats obtenus sont fiables. Il fournit aux utilisateurs un environnement de travail sûr et veille au respect des obligations légales et contractuelles des entreprises. Dès lors, est-il pertinent de confondre l’étalonnage avec l’exactitude et la précision ? Examinons de manière approfondie le processus d’étalonnage tout en insistant sur son importance.

Qu’est-ce que l’étalonnage ? Et pourquoi devez-vous utiliser uniquement les instruments étalonnés ?

Malgré son bon fonctionnement, vous n’êtes pas en mesure de déterminer l’exactitude de la mesure que fournit un instrument. C’est tout l’intérêt de l’étalonnage. L’étalonnage des instruments consiste à déterminer et à documenter la différence entre la mesure relevée par un outil et celle effectuée par un étalon de mesure. L’étalon de mesure est un appareil fixe dont l’exactitude de la mesure est notoirement reconnue.

Le seuil de tolérance désigne une plage de mesures acceptables. Le processus d’étalonnage permet de vérifier que les valeurs obtenues sont dans l’intervalle du seuil de tolérance par rapport à une application spécifique. Si tel n’est pas le cas, un ajustement de votre instrument est nécessaire afin de réduire significativement l’écart entre la valeur obtenue et la valeur requise. Efficacité et précision de l’outil sont les deux éléments recherchés à travers ce processus.

Après le réglage de l’outil, une vérification d’étalonnage peut être effectuée pour s’assurer de la conformité de votre instrument de mesure par rapport aux normes. La nécessité de l’étalonnage des outils tient à la performance de ceux-ci. Au fil du temps, ces équipements ont tendance à perdre leur exactitude et leur précision.

L’exemple le plus parlant est celui du couple de serrage d’une boulonneuse. Cet instrument permet de serrer les vis situées sur les roues des camions. Après quelques années, ce couple de serrage perd sa précision bien que fonctionnant dans des conditions normales. L’intervalle de tolérance ne change pas au cours des deux premières années. Mais à partir de la troisième année, elle s’en écarte. Ce décalage implique un ajustement de la boulonneuse pour maintenir la précision des résultats.

Quels sont les avantages de l’étalonnage des instruments ?

Christophe Roland est le Directeur Marketing Produits chez Chicago Pneumatic, une firme américaine. Pour ce spécialiste, « l’étalonnage et le réglage des outils permettent d’assurer que leur précision reste au niveau requis ». Trois principales raisons justifient cette valorisation. Premièrement, le fonctionnement de l’outil reste correct et la fiabilité du résultat est maintenue, au fil du temps.

Deuxièmement, l’étalonnage garantit la sécurité des employés et des clients de l’entreprise. Troisièmement, le respect de la conformité avec les normes et exigences de qualité est assuré. L’entreprise est à l’abri d’éventuelles conséquences en lien avec la responsabilité du produit. Il en est ainsi des entreprises certifiées ISO 9001. L’étalonnage de leurs outils permet de garantir la qualité des services et des produits finis.

Lorsque l’étalonnage est effectué par un laboratoire, celui-ci délivre un certificat d’étalonnage à l’entreprise. Les avantages de ce type d’étalonnage sont multiples. Le premier avantage, c’est la réduction des coûts. Vous pourrez ainsi réduire ou éliminer le gaspillage des produits. Le second avantage de l’étalonnage est qu’il garantit la fiabilité des mesures prises à différents endroits. S’agissant des balances par exemple, la précision et la fiabilité des résultats et du produit final sont assurés.

Le troisième avantage de l’étalonnage, c’est la conformité avec les normes de qualité. En effet, grâce à l’étalonnage, les audits internes et externes se dérouleront avec une grande facilité. Le quatrième avantage, c’est la détection des équipements vieillissants. Plus le temps passe, plus les composants peuvent subir des contraintes mécaniques ou l’usure. Si l’élimination de la dérive n’est pas toujours évidente, sa détection est possible grâce à un étalonnage périodique.

Est-il risqué d’utiliser un instrument non étalonné ?

À supposer que l’instrument de mesure soit une balance ou tout autre équipement permettant de prendre des mesures de poids. Un bon étalonnage de celle-ci permet d’obtenir des résultats précis. Ce processus contribue également à réduire les erreurs de pesage qui peuvent vous faire perdre du temps et de l’argent. Par ailleurs, une entreprise qui investit sur l’étalonnage de ses instruments renforce la confiance de ses clients.

De nombreux problèmes de production peuvent résulter de l’utilisation d’un instrument non étalonné. Parmi ces complications, figurent en bonne place les problèmes de procédés ou des difficultés rencontrées pendant l’audit. Les temps d’arrêt imprévus, les rappels de produits et remises en production ou la qualité inférieure de certains articles sont d’autres types de problèmes auxquels l’entreprise peut faire face.

La diminution des performances des appareils peut aussi être la résultante d’une dérive non détectée et d’un nombre croissant d’erreurs aléatoires. De façon globale, cette situation peut être causée par les changements climatiques et les problèmes environnementaux. Le meilleur moyen de diminuer les risques de dérive des instruments de mesure, c’est de combiner l’étalonnage planifié et les tests de routine.