Les ventes de sextoys ont atteint des records, les Français paniqués ayant acheté plus que du papier toilette en 2020, contrairement à la légende… Ce sont surtout les sites d’e-commerce qui ont profité de cette forte augmentation des ventes.

Plusieurs propriétaires de sex-shop, comme https://www.adameteve.fr/, ont déclaré que leurs entreprises n’avaient jamais connu de succès tels que les ventes de l’année dernière. Alors que la plupart des achats ont été effectués par des nouveaux clients, la répartition par sexe était d’environ 50/50, selon quelques études.« Je suis dans ce business depuis plus de dix ans et je ne l’ai pas vu venir. Les confinements ont certainement incités les gens, obligés de rester chez eux enfermés, à essayer de nouvelles choses, de la cuisson du pain aux jouets sexuels », déclare le gérant d’un site de vente de sextoys en ligne. La pandémie a également frappé à un moment où les conversations et les discussions étaient plus ouvertes et où la France se débarrassait des attitudes du siècle dernier en matière de sexe et de sexualité, ont déclaré différents psychologues. Il se trouve en effet que la santé mentale des français, ainsi que du reste de la population mondiale, est encore aujourd’hui au cœur de nombreux débats. Les bienfaits d’une vie sexuelle épanouie sur la santé mentale sont de plus en plus reconnus, qu’il s’agisse de relations entre deux partenaires ou d’expériences sexuelles en solo.

Les ventes de jouets sexuels via les sites, comme la vente de sextoys de adameteve.fr ont triplé dans les 48 heures suivant le confinement de la France le 17 mars 2020, et des hausses de ventes similaires ont été également constatées en parallèle des annonces autour du Covid-19 en Australie, aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Les achats ont triplé dans ces trois pays le 11 mars, le jour où l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que l’épidémie de coronavirus était une pandémie. Les ventes des sites ont doublé en Grande-Bretagne le 21 mars, lorsque Boris Johnson a annoncé la fermeture des bars, et en Australie le 22 mars, lorsque le Premier ministre Scott Morrison a fait la même annonce.

Une psychologue de l’université d’Austin a expliqué que l’utilisation de jouets pour adultes pourrait être un moyen de trouver du réconfort face à la pandémie mondiale. « Une des motivations pour avoir des relations sexuelles ou utiliser des jouets sexuels est de soulager le stress, il est donc tout à fait logique que vous voyiez des gens qui veulent les utiliser pendant cette période ». Ils ont également permis à de nombreuses personnes de briser la routine qui s’est rapidement installée lors du premier confinement.

« Il est également possible que certaines personnes tirent le meilleur parti d’une mauvaise situation en saisissant l’occasion d’essayer quelque chose de nouveau », a-t-elle ajouté. « Beaucoup de couples pratiquent de nouveaux passe-temps comme la cuisson du pain. Tout ce qui est nouveau, que ce soit dans la chambre à coucher ou non, est bon pour la santé mentale ». Cela ne s’applique pas seulement aux personnes célibataires ou vivant seules, mais également aux couples. Ces derniers se retrouvent tout d’un coup à la maison, perdent leur routine et cherchent des moyens de s’occuper tout en découvrant de nouvelles choses ensemble.

Cependant, elle a averti que tout le monde n’est pas forcément d’humeur et que c’est tout à fait normal. « Je dirais juste que le stress et l’anxiété peuvent être des tueurs absolus de la libido, donc c’est tout à fait normal si vous n’êtes pas intéressés ». Heureusement, il y a encore d’innombrables autres façons de faire passer le temps et de lutter contre le stress.