Pourquoi les taux immobiliers sont-ils si bas ?

Accueil » Immobilier
actu-21072015id3002

Le taux d’intérêt pour un crédit immobilier durant une vingtaine d’années était compris entre 3,40 % et 4, 62 %, en 2011. En 2016, pourtant, la moyenne était de 1,8 % pour un même emprunt de même validité. Ce qui est à l’origine de cette baisse des taux est effectivement la décision de la Banque Centrale Européenne. Elle vise par conséquent, à abaisser de manière excessive le taux Euribor. Ceux qui veulent alors investir en immobilier doivent prendre garde sur toutes les suggestions à leur disposition. Il faut veiller à passer d’abord, par un comparateur de crédit, et après par un simulateur de crédit.

Les raisons d’une telle baisse des taux d’intérêt

Lorsqu’on parle d’intérêts lors d’une demande de crédit auprès d’un établissement bancaire, on se réfère surtout à la rémunération de l’organisme d’emprunt, lorsqu’il octroie ou accorde un prêt. Jusqu’en 2014, les banques étaient rémunérées par le biais d’un taux d’intérêt s’appuyant sur l’Euribor. Ce dernier d’agit du taux auquel les organismes bancaires se prêtent de l’argent entre elles, et ce, à court terme. Dans cette mesure, les dépôts sont rémunérés dans les caisses de la Banque européenne. Malheureusement, ce taux a tourné en négatif. Autrement dit, si une banque prête de l’argent à une autre banque, ou qu’elle positionne ses réserves à la Banque Centrale Européenne, cela lui coûtera de l’argent plutôt que de lui en rapporter. En effet, toutes les banques ont tout intérêt à prêter avantage aux entreprises et aux particuliers. La solution est alors d’offrir une possibilité de prêt, même à des taux faibles, au lieu de devoir alimenter un système qui leur coûte une grosse somme d’argent.

Les avantages proposés par la chute des taux

La chute des taux de crédit immobilier trouve quand même quelques bienfaits pour les instances européennes. Premièrement, en ce qui concerne la consommation, il sera plus facile de relancer les diverses activités des entreprises. Aussi, ces dernières peuvent embaucher plus de salariés. Deuxièmement, les épargnants sont conviés à investir dans les placements plus risqués. De ce fait, ils pourront profiter d’une économie globale. Et troisièmement, grâce à la baisse de la valeur de l’Euro, toutes les productions européennes sont vendues à un prix très considérable par rapport à l’exportation.

Du côté des emprunteurs, il s’y présente également de réels impacts positifs. En effet, les banques sont impérativement menées à trouver des clients auprès desquels elles placent leur argent au travers des prêts consentis. Mais, à cause de la concurrence sévère entre les établissements bancaires, l’emprunteur en prend en avantage que son profil ne présente trop de risques. Dans ce cas, l’importance de souscrire à une Assurance emprunteur fait aussi son atout.  

Les possibilités de baisse et de hausse des taux

Pendant maintenant quelques années, le taux d’emprunt ne cesse de diminuer. La question se pose alors, s’il va encore baisser ou rehausser. Cette question est, en effet, posée par tous les emprunteurs potentiels voulant acquérir un taux plus bas. Elle intéresse également les gros investisseurs.

Selon les experts dans le domaine, une nouvelle baisse importante des taux consentis aux emprunteurs est peu envisageable. Certes, les organismes d’emprunt se trouvent en limite de leur seuil de rentabilité. Ils sont d’ores et déjà obligés de revoir leurs modèles en fermant les agences les moins rentables. Aussi, en facturant certaines prestations qui précédemment ont été gratuites.

Dans le cas contraire aussi, une forte hausse des taux ne peut intervenir. Cela demande certains évènements majeurs, à savoir une forte hausse de la croissance, un recours massif aux déficits budgétaires, ou un krach financier.

Toutefois, on constate depuis quelque temps, une légère hausse des taux. Cela tend s’imaginer que les banques parviennent petit à petit à s’y retrouver. Comme d’habitude, à la fin d’une année, celles qui ont atteint leurs objectifs ne seront pas poussées à accorder des prêts à des taux inférieurs à leur barème. Par contre, celles qui ne les ont pas atteints pourront être un peu plus flexibles.

Les procédés pour avoir un meilleur taux

Trouver un établissement de prêt immobilier peut s’avérer être facile. Cependant, cela demande des connaissances dans le domaine. En accédant, à un quelconque organisme, il faut d’abord se faire aider par un courtier en crédit, surtout, lorsqu’il est question de négocier ou renégocier pour profiter d’un taux bas. Expérimenté qu’il est, le courtier saura assurer la renégociation du compte révisable de son client auprès de l’établissement de prêt. Ainsi, il conseillera aussi pour le remboursement du  capital restant.

Ce qu’il faut aussi faire, c’est de mettre en l’avant la concurrence. Toutes les banques ne proposent pas les mêmes termes. C’est un moyen pour trouver le meilleur taux. Autrement, la simulation de prêt immobilier tient une place très importante. Elle permet de connaître en détail les prestations d’une banque. Certes, elle présente les possibilités d’avoir un taux variable ou un taux fixe. Mais encore, elle laisse voir les informations concernant le cas de remboursement anticipé.

Dans la même catégorie