Quel type de matériel utiliser pour fabriquer son propre e liquide

Accueil » Vie pratique
Quel type de matériel utiliser pour fabriquer son propre e liquide

Fabriquer votre propre e liquide est un moyen très intéressant de combler vos propres attentes en fonction de vos goûts et de vos habitudes. En effet, cette alternative à l'achat de produits déjà préparés vous permet d'une part de respecter vos envies les plus précises. Un e liquide est composé d'une base neutre, d'arômes, d'un taux de nicotine (qui peut d'ailleurs être nul) que l'on associe aux "boosters", et de différents additifs permettant de relever certaines saveurs. Tous ces composants sont aussi disponibles en de nombreuses variantes. Ainsi, la création, le Do It Yourself (DIY), de vos liquides s'appuie sur des bases solides en matière de choix.

Le matériel diy e liquide nécessaire pour créer vos recettes

Tout d'abord, pensez aux éléments de base : la base neutre, les boosters de nicotine, les arômes, les additifs et les accessoires nécessaires à la préparation. La base neutre est composée de deux ingrédients : le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG). Le propylène glycol est le conducteur d'arôme tandis que la glycérine végétale est responsable de la production de vapeur. Le dosage des deux s'équilibre en fonction de vos envies. Plus vous opterez pour du propylène glycol, plus vous restituerez un goût fidèle aux arômes choisis. À l’inverse, si l'avantage est donné la glycérine végétale, la dose de vapeur sera plus importante. Les recettes vendues sur le marché sont le plus souvent celles qui bénéficient d'un dosage à 50/50. C'est l'équilibre parfait pour un respect ultime des deux composants. Mais libre à vous d'opter pour le dosage qui vous correspond le plus. En effet, à terme, vous serez plus à même de connaître vos besoins après avoir testé les produits déjà prêts à l'emploi. À cette base neutre, vous pouvez ensuite ajouter un booster, soit un dosage de nicotine. Allant d'un dosage nul, pour les non dépendants ou ceux qui souhaitent justement ne plus l'être, jusqu'à des dosages très importants (20 milligrammes par exemple) pour les personnes fortement dépendantes à la nicotine. Il vous est possible de varier ce dosage, comme par exemple passer d'un dosage à 6 milligrammes à un dosage nul, petit à petit, pour vous habituer à une réduction qui vous amènera à l'arrêt définitif de la nicotine. Viennent ensuite les arômes, ces différents goûts généralement classés ainsi : les mentholés, les "classics" (un goût se rapprochant de celui d'une cigarette), les gourmands (chocolat, gâteaux, sucreries, ...), les fruités, et les boissons (soda, thé glacé, mojito, rhum, ...). Les mentholés viendront ajouter à votre vape une sensation de fraîcheur similaire à celle provoquée par les cigarettes mentholées ; les classics eux seront les plus fidèles à vos anciennes cigarettes et restitueront un goût très similaire ; les gourmands sont divers et variés et apportent un lot de choix assez impressionnant, et laisseront le champ libre à vos préférences culinaires, vos péchés mignons ; les fruités apporteront cette touche sucrée et/ou amer associé à des goûts connus et vitaminés (au sens figuré) ; les boissons auront pour but de relever votre vape d'une touche différente, avec des choix axés sur la fraîcheur, sur des variantes plus corsées (café) ou plus marquées (rhum). Ensuite, les additifs vont venir apporter un ajustage sur vos saveurs. Certains arômes seront relevés, de l'amertume pourra être ajoutée, l'acidité d'un goût pourra être équilibrée avec un sweetener (un exhausteur de sucre) ou bien vous pourrez aussi rajouter des sensations de fraîcheur. Ces additifs vont être légèrement dosés dans vos mélanges, à hauteur de maximum 3%. Enfin, n'oubliez pas les accessoires indispensables à la fabrication de vos e liquides. Vous aurez besoin de réceptacles tels que des flacons gradués, de dosettes, puis de seringues, d'entonnoirs, de gants pour vous protéger, de pipettes et éventuellement d'étiquettes pour reconnaître les recettes que vous aurez réalisés.

Bien utiliser votre matériel

Il est important d'utiliser le matériel pour du e liquide à bon escient, en limitant les risques de surdosage. La base neutre composera la majorité de votre recette, soit environ 80-85% du contenu final. Les arômes composeront jusqu'à 20% de votre recette, et les additifs sont les moins présents, à seulement 3% maximum. Avec un dosage respecté, votre mélange sera parfaitement efficace et adapté à vos habitudes de vape. Il est important de prendre en compte les dernières étapes à la fabrication de votre e liquide avant sa consommation. Tout d'abord, pensez à bien agiter votre mélange final, dans un réceptacle fermé et hermétique. Puis vient alors la période de maturation. Minimum 48 heures, voire 72 heures, sachez qu'il est d'autant plus intéressant pour votre future vape de patienter encore plus. En fonction des arômes choisis, une plus longue maturation vous permettra une bien meilleure restitution des goûts. En effet, il est par exemple conseillé pour certaines recettes de patienter jusqu'à 2 semaines. Enfin, il est très important de ne pas utiliser un arôme seul et surtout, soyez précautionneux et pensez à votre protection avant tout (gants et masques de protection sont vos alliés).

Dans la même catégorie