Différentes solutions s’offrent à vous lorsqu’il s’agit de protéger votre maison des risques d’intrusion et d’assurer la sécurité des occupants. La France enregistre environ 2 % de victimes de vol par effraction ou encore de tentative d’intrusion chaque année. Bien qu’il soit impossible de trouver une solution radicale à ce phénomène, mettre en place un dispositif de sécurité pourrait limiter les risques. Encore faut-il choisir le modèle qui convient à la configuration de votre domicile.

Quels sont les systèmes de surveillance pour habitation ?

Le recours à différents dispositifs de surveillance se révèle indispensable lorsqu’il s’agit d’assurer la protection de votre domicile : alarme filaire, alarme sans fil, alarme à distance, télésurveillance ou vidéosurveillance.

L’alarme filaire

Si elle est de moins en moins sollicitée de nos jours, l’alarme filaire reste le système d’alarme le plus efficace. Elle est inadaptée aux maisons achevées. Avant toute installation, vous devez absolument définir vos besoins : l’installation étant définitive. Identifiez donc rigoureusement la pièce que vous envisagez de protéger.

Par ailleurs, notez que les systèmes d’alarme filaires offrent un niveau de performant remarquable. Très résistants, ils proposent une durée de vie allant jusqu’à 10 ans. Les alarmes filaires sont recommandées pour les grands espaces alors que les systèmes sans fil sont idéals pour les locaux de moins de 100 mètres carrés.

L’alarme sans fil

Simple d’utilisation, ce type d’alarme propose un mode d’installation assez facile. Toutefois, il reste moins performant que le modèle précédent. Il demeure la solution la plus sollicitée par les particuliers.

Puisque l’alarme sans fil n’est reliée à aucun fil, la transmission des informations se fait via une liaison radiophonique à la centrale. De toute évidence, l’installation demeure plus facile que celle du système filaire. Contrairement à ce dernier, l’alarme sans fil peut être réutilisée dans un autre logement. Vous pouvez aussi la réinstaller à la suite d’un agrandissement de votre maison.

Pour fonctionner, l’alarme sans fil requiert l’utilisation des batteries. Afin de prévenir toute panne liée au générateur, vous devez surveiller le niveau de chargement des batteries.

La télésurveillance

Le recours à la télésurveillance est capital pour renforcer les systèmes d’alarme classiques. Ce besoin est d’autant plus important lorsque ces derniers n’arrivent plus à faire reculer les cambrioleurs. Il s’agit d’un dispositif de surveillance à distance que proposent plusieurs entreprises spécialisées. Le système est simple. Vous devez souscrire un abonnement auprès de la structure concernée et à qui vous devrez verser des mensualités. Elle pourra recevoir les informations liées à la surveillance de la maison via un transmetteur téléphonique. Le montant de votre abonnement dépendra bien évidemment du service demandé à la société de même que les options additionnelles. Cependant, ce service est généralement facturé à 15 euros environ par mois.

La vidéosurveillance

Couramment utilisée par les autorités dans la lutte contre la cybercriminalité, la vidéosurveillance est de plus en plus prisée par les particuliers. Elle représente un système de sécurité très performant fonctionnant à base de caméras destinées à filmer une zone précise.

À l’image de la télésurveillance, la souscription d’un contrat avec des modalités adaptées à vos besoins se révèle nécessaire. Pour renforcer le niveau de sécurité, installez un dispositif d’alarme qui se déclenchera à chaque intrusion par effraction. La société de vidéosurveillance sera alors prévenue automatiquement. Elle interviendra en fonction des options sélectionnées à l’abonnement. Pour accéder à ce service, il faudra débourser une somme minimale de 15 euros.

Comment choisir le bon dispositif de sécurité ?

Afin de peaufiner le choix de votre système, misez non seulement sur vos besoins quotidiens, mais aussi sur d’autres éléments clés. Hormis la protection contre les cambrioleurs, sachez qu’un dispositif de sécurité permet également de surveiller les occupants d’une maison ou l’état des pièces présentes.

  • La solidité et la résistance : Veillez à ce que le dispositif soit résistant à une coupure d’électricité. Il doit aussi être en mesure de vous alerter même en cas de coupure internet.
  • La détection des animaux : votre système de surveillance doit distinguer les animaux domestiques d’un intrus. Autrement, les fausses alertes ne cesseront de se multiplier.
  • La vision nocturne : votre caméra devra être capable d’apercevoir des images dans le noir grâce à un éclairage infrarouge.
  • La norme NF A2P : si vous disposez des biens de grande valeur, il serait judicieux d’opter pour un type d’alarme bénéficiant de cette norme. Une telle approche est parfois exigée par certains assureurs.
  • Le service du prestataire : Avec certains prestataires, quelques options intéressantes peuvent s’avérer gratuites alors que d’autres imposeront des frais pour des options peu utiles. N’hésitez pas à privilégier les prestataires de la première catégorie.

Par ailleurs, sachez que, filmer avec sa caméra en dehors de sa propriété est absolument proscrit. Le strict respect du droit à l’image doit être de mise.