Le monde des courses automobiles a été étonné face à la rumeur selon laquelle le Rallye Dakar 2020 va migrer en Asie. Après l’Afrique et l’Amérique latine, c’est au cœur de l’un des plus puissants pays du golfe, l’Arabie Saoudite, que l’évènement créé par Thierry Sabine va prochainement se dérouler. Cette information a été validée par les organisateurs de l’épreuve. Certains se demandent sur les raisons qui ont poussé ASO à prendre une telle initiative vue la réputation de ce pays en termes de droits de l’Homme et dans diverses affaires politiques internationales. Ce texte va tenter de présenter quelques éléments de réponses.

La crise économique sévissant en Amérique du Sud

Selon certaines indiscrétions, le souhait des organisateurs à immigrer le Rallye Dakar dans un autre continent datait de l’édition précédente. Tout le monde se souvient qu’il y avait un retard considérable dans l’annonce officielle de l’épreuve 2019. En effet, seul un pays de l’Amérique latine a pu recevoir l’édition à savoir le Pérou. Pour rappel, c’est la première fois que les circuits du Dakar se déroulaient dans un unique pays. Pour cause, de nombreux États de la région ont dû décliner à cause de l’importante crise économique qui y sévit. Le pays du tango, l’Argentine a connu une récession économique très importante, la Bolivie mise sur une politique d’austérité tandis que la Bolivie n’est pas en bon terme avec les initiateurs de l’évènement sportif.

Du coup, le président du Rallye Dakar songeait à cet instant à dénicher d’autres pays et invoquait même la possibilité de rapatrier l’épreuve dans le continent africain, plus précisément en Angola ou Afrique du Sud. De plus, les participants trouvent que les terrains en Amérique latine sont trop difficiles et qu’il est plus judicieux de changer de décor.

Arabie Saoudite, un avenir prometteur

Au cours de ces dernières semaines, on apprend que les organisateurs tentent de convaincre certains pays tout en entretenant un contact permanent avec les pays de l’Amérique latine. La piste menant vers l’Afrique du Sud a été abandonnée du fait que le pays abrite une foule de parcs protégés. Dans l’entourage des organisateurs, un nom est souvent cité depuis quelque temps : Arabie Saoudite. C’est un choix éventuellement parfait vu que ce pays essaye d’envoyer une nouvelle image au reste du monde comme le fait de miser sur les secteurs touristiques et sportifs pour ne citer que les matchs de football internationaux ou encore la Formule E.

Un régal pour les passionnés

Bien qu’il soit un Qatari, le tenant du titre est favorable à l’idée que le Dakar 2020 se déroule en Arabie Saoudite malgré le désaccord politique qui existe entre sa terre natale et ce dernier. Il avance que tout le monde va sortir gagnant de cette initiative. En effet, l’Arabie Saoudite dispose un terrain favorable pour offrir aux concurrents et fans un spectacle à la hauteur de leurs attentes. Le champion est appuyé par l’un des plus célèbres participants français, Adrien Van Beveren, qui pense que l’édition Dakar 2020 en Arabie Saoudite respecte parfaitement l’esprit de la compétition qui est de faire découvrir un endroit authentique à tous les amateurs de l’épreuve.