Dans le contexte actuel, alors que la sécurité des personnes et des biens est mise à mal par une multitude de menaces, particuliers comme professionnels ne peuvent plus se passer d’une caméra de surveillance. Que ce soit pour la protection des biens ou des personnes, ces gadgets sont d’une importance capitale. En fonction des besoins, mais aussi des différents systèmes de surveillance existants, on distingue deux grandes familles de caméras, chacune comprenant par ailleurs différents types de caméra. Nous vous proposons un petit tour d’horizon des caméras de surveillance !

La caméra de surveillance IP

Qu’est-ce qu’une caméra IP ?

La caméra IP ou caméra numérique est mise en place sur un réseau IP (Internet Protocol). C’est un appareil de nouvelle génération qui allie les fonctions d’une caméra classique et celles d’un mini-ordinateur connecté à internet. De fait, elle permet, à l’aide d’un smartphone, d’accéder à distance à toutes les images recueillies. Le principe de fonctionnement d’une caméra IP est simple. Elle est alimentée par le courant et est connectée à une box internet. L’utilisateur se connecte à son tour à la box sur ordinateur ou smartphone, via une connexion WiFi ou données mobiles, afin d’accéder à la caméra.

Les avantages d’une caméra IP

La plupart des modèles de caméras commercialisés de nos jours sont de type IP, parce que les appareils utilisant ce système offrent de meilleures possibilités de surveillance. L’avantage qu’il y a à utiliser une caméra IP sur le réseau internet réside dans le fait que l’utilisateur peut garder un œil sur ses installations, peu importe sa situation géographique, pourvu qu’il dispose d’une connexion à internet. Ce système offre donc une grande flexibilité à son propriétaire, symbolisant la mobilité grandissante qui caractérise de nombreuses activités aujourd’hui.

Aussi, la caméra IP est facile d’installation, car ne nécessitant aucun câblage. Elle peut donc être utilisée pour une surveillance ponctuelle, ce qui met en lumière un autre avantage : la polyvalence.

La caméra IP peut servir comme caméra d’espionnage ou encore comme simple webcam. Ainsi, à l’ère d’une révolution informatique toujours plus poussée, la caméra IP s’impose comme un appareil indispensable pour la sécurité, bien qu’elle soit moins répandue que la caméra analogique.

La famille des caméras de surveillance analogiques

Définition des caméras analogiques

Ce sont les caméras comme nous les avons toujours connus. Elles sont apparues bien avant les caméras numériques et, en cette qualité, sont les plus utilisées. Le système analogique fonctionne à l’aide d’un poste central composé d’un enregistreur ou d’un magnétoscope, et d’un câble coaxial. C’est ce dernier qui permet de transférer les images recueillies par la caméra au poste. Les modèles de caméra analogiques présents sur le marché sont variés. Chacun d’eux répond à un besoin spécifique.

Utiliser une caméra analogique : quels avantages ?

De nombreux chefs d’entreprise et la grande majorité des particuliers sont réticents à l’idée d’utiliser les caméras IP, en raison des nombreux avantages du système analogique. Les caméras analogiques peuvent être utilisées dans des réseaux de surveillance fonctionnant avec un grand nombre de caméras. Ainsi, l’utilisateur peut couvrir efficacement plusieurs endroits différents, sous différents angles. Ce qui fait de la caméra analogique la candidate parfaite pour les installations de sécurité de grande envergure.

D’un autre côté, une caméra analogique est moins chère qu’une caméra IP. En outre, elle est généralement compatible avec les divers systèmes d’alarme et les modèles disponibles sur le marché sont facilement substituables les uns aux autres.

Les inconvénients de l’utilisation d’une caméra analogique

Le principal problème avec la caméra analogique est sa vétusté, qui implique sur la plupart des modèles l’absence de fonctions avancées telles que le zoom, l’audio, la gestion à distance, etc. De plus, la netteté des images prises s’affaiblit grandement au fur et à mesure que la distance augmente, un problème que l’on ne rencontre pas avec le système IP.

L’installation d’une caméra analogique est onéreuse. Elle nécessite souvent de gros travaux, car il faut mettre les câbles dans le mur. Par ailleurs, les capacités d’enregistrement sont faibles, ce qui signifie qu’il faudra régulièrement nettoyer les informations récoltées. Une telle contrainte ne favorise assurément pas une surveillance optimale.

Les différents types de caméras de surveillances rencontrés sur le marché

La caméra boîtier

C’est une caméra classique ayant une forme rectangulaire. Elle est souvent utilisée pour couvrir de grandes surfaces (grâce à ses nombreuses lentilles). Ce faisant, en optant pour cette forme, le nombre de caméras à utiliser est réduit. On retrouve des caméras boîtiers aussi bien dans la famille des caméras analogiques que dans celle des caméras IP.

La caméra à dôme motorisé

C’est une caméra qui peut pivoter à 360° et donc enregistrer les informations sous divers angles. Il existe des dômes motorisés analogiques et IP. Le dôme IP peut être piloté à distance avec un joystick. Il peut également zoomer sur des points donnés. Il est donc plus performant que le modèle analogique.

La caméra infrarouge

Il s’agit d’un dispositif efficace pour les enregistrements d’images dans la nuit. Les caméras IP infrarouges offrent un niveau de précision supérieur à celles analogiques. Elles filment très nettement dans l’obscurité totale sur une distance de près de 30 mètres.

La caméra d’espionnage

De nombreuses caméras analogiques offrent aussi en option des fonctions d’espionnage. Mais la caméra IP d’espionnage est plus développée et peut se glisser dans les détecteurs de mouvement ou autres objets. Elle peut aussi être déclinée sous forme de montre, porte-clés, etc. Dans tous les cas, la caméra d’espionnage a comme point fort la discrétion.

La caméra sonore

Elle appartient à la famille des caméras analogiques. Elle permet de capter les sons en plus des images. Ainsi, elle représente le seul moyen de disposer de fonctions « audio » avec une caméra analogique. Ces fonctions sont par défaut présentes sur tous les modèles IP.

La caméra jour et nuit

Ce type de caméra a la capacité de basculer en mode nocturne dès que la luminosité se réduit. Pendant la journée, elle fonctionne comme une caméra classique, mais la nuit elle passe automatiquement en mode infrarouge. La caméra jour et nuit existe aussi bien version analogique qu’en version IP.