Une maison sur pilotis est surtout construite dans les pays à haut risque d’inondation. C’est une ancienne construction, très facile à monter, pour parer les montées d’eaux. Au-delà des questions de catastrophes naturelles, une maison sur pilotis regorge de bien d’autres avantages. Faisons le tour de cette construction en pleine innovation pour comprendre ses avantages et inconvénients ainsi que les réglementations exigées par la loi.

C’est quoi une maison sur pilotis ?

On désigne par l’expression « maison sur pilotis », toute construction surélevée. A l’origine, elles étaient érigées au-dessus de l’eau, puis peu à peu sur du sable et même sur la terre ferme. Généralement, elles sont surélevées de 3 à 4 mètres du sol pour échapper aux montées de la marée et autres dégâts de l’eau. Bien qu’elles sont un peu partout dans le monde, surtout dans les milieux vulnérables, c’est l’Asie qui bat le record en nombre de constructions de maisons sur pilotis.

Ces maisons sont faites de matériaux naturels tels que du bambou ou du bois et parfois avec du béton pour renforcer davantage la construction. Aujourd’hui, une maison sur pilotis dépasse de loin ces vielles cabanes de pêcheurs suspendues qu’on connaissait. Elles sont plus modernes, cumulant harmonieusement esthétique, praticité et confort.

Le principal intérêt d’une maison sur pilotis

Construire une maison sur pilotis, c’est surtout pour se mettre à l’abri des catastrophes naturelles comme une tempête, une tornade ou une inondation. Au-delà des questions climatiques, ces genres de construction peuvent aussi protéger des animaux indésirables tels des rongeurs, des serpents, etc.

Aussi, l’espace ombragé situé sous les pilotis peut servir à beaucoup de choses. On peut par exemple y faire un atelier de travail, une remise, un garage ou même y abriter des animaux.

Facile à réaliser, une maison sur pilotis ne nécessite pas de lourds travaux comme pour une nouvelle maison classique. Finis les chaînes de coulage de béton et les décaissements du sol.

De plus, personne ne peut nier toute la beauté de voir une maison suspendue à 4 mètres du sol et la vue panoramique qu’elle offre.

Les avantages et inconvénients d’une maison sur pilotis

Avantages

Le coût de construction d’une maison sur pilotis est relativement plus abordable que les maisons ordinaires.  De plus, sa construction est rapide et surtout très facile. Elle est compatible à tout type de sol, à condition d’accepter de creuser. Le chantier n’a nullement besoin de matériels sophistiqués. Inutile de déployer de lourds engins pour niveler, terrasser ou creuser quelconque fondation. A part ce côté de logistique léger et de prix abordable, une maison sur pilotis libère aussi beaucoup d’espace.

Les inconvénients

Les maisons sur pilotis présentent très peu d’inconvénients. Toutefois, on juge nécessaire de vous mettre au courant. D’abord, on convient tous qu’il serait un peu difficile d’entrer de plain pied dans une maison située à 4 mètre du sol. Aussi, pour durer dans le temps, surtout avec un plancher bas, les maisons sur pilotis demandent une bonne isolation.

Réglementation et permis de construire

Devant la loi, une maison classique construite sur terre ferme n’est pas si différente d’une maison sur pilotis. En effet, la loi impose l’acquisition ou non d’un permis de construire en fonction de la surface de votre plancher. Si votre construction prendra au maximum 40m² de surface sur une hauteur de 12m, une simple déclaration de travaux suffira largement. Si votre commune n’est pas inscrite sur un Plan Local d’Urbanisme (PLU), votre maison sera recasée sur 20m². Toute construction au-delà de ces dimensions (20m² et 12m de haut) doit préalablement faire l’objet d’un permis de construire.

Comment construire une maison sur pilotis ?

Pour construire une maison sur pilotis, vous avez le choix entre 3 trois techniques différentes. Chaque technique de construction peut correspondre à un type de sol donné.

Pilotis en bois

Les pilotis en bois sont recommandés pour le sol. On y creuse facilement et avec un bon traitement, ils peuvent durer assez longtemps.

Pilotis en béton

Ces pilotis sont couramment utilisés mais demandent d’importants travaux de construction. Il faudra du coffrage et de coulage de béton vibré pour homogénéiser le béton et renforcer la structure de la maison.

Pilotis en acier

Ces pilotis sont plus denses et plus robustes que des piquets de bois. Toutefois, l’acier nécessite un bon traitement de conservation pour tenir longtemps. Grâce à sa résistance, vous pouvez utiliser des hourdis et des chapes béton pour construire votre plancher.

Combien peut coûter une maison sur pilotis ?

Dans le cas où vous auriez sollicité un professionnel pour construire votre maison sur pilotis, cela pourrait vous revenir à 1000 €/m², hors taxe.

Cependant, si vous trouvez le coût trop onéreux ou que vous avez le don des travaux manuels, vous pouvez construire vous-même votre maison. Cela n’a rien de compliqué et vous fera économiser pas mal d’euros.

N’oubliez pas le panneau de chantier si vous construisez

Si vous vous êtes décidé à construire votre maison sur pilotis par vos soins, en la faisant vous-même ou en engageant des artisans, vous n’échapperez pas au fait de la déclarer. Vous l’avez vu, même si la surface de votre maison sur pilotis ne dépasse pas les 40 m2, vous serez obligé de la déclarer en mairie. Vous serez donc également dans l’obligation d’afficher les caractéristiques de votre future habitation, en bordure de votre terrain. Pour cela, vous devez vous munir d’un panneau pour votre permis de construire. Il devra être en place 2 mois avant le démarrage des travaux et le rester durant toute la construction. Il est donc important de choisir un panneau de qualité, afin que les informations restent bien visibles, et que l’on puisse rien vous reprocher. Voilà quelques conseils pour bien le choisir.

  • Comme votre panneau va rester à l’extérieur et de tout temps, il devra résister aux intempéries et au gel. Vous pouvez donc investir dans un panneau de chantier en Akylux.
  • Faites-le imprimer directement avec toutes vos informations dessus (nom, superficie, date de début des travaux, …). Les inscriptions ne s’effaceront pas avec le temps.
  • Si vous ne voulez pas le clouer sur un piquet en bois, mais l’accrocher à une palette ou un grillage, vous pouvez choisir de le faire perforer avec des œillets. Cela sera plus facile pour l’accrocher.