Dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation de toiture, la question de charpente est une étape essentielle. Deux grands types de charpente sont actuellement considérés : la charpente traditionnelle, et la fermette industrielle. Mais laquelle choisir ? C’est ce que se demandent de nombreux propriétaires. Et c’est aussi ce que nous allons essayer d’éclaircir dans les lignes qui vont suivre.

Qu’est-ce qu’une charpente traditionnelle ?

La charpente traditionnelle est réalisée par un professionnel tel que Galien Toiture. Elle est généralement réalisée sur mesure, selon les dimensions et l’architecture du toit. Ce type de charpente est conçu avec du bois à très haute résistance. Cela est nécessaire pour qu’elle soit à l’épreuve du temps et des conditions extérieures. La charpente traditionnelle est constituée de différents composants. On peut noter la structure porteuse de cet ensemble, qui est aussi appelée ferme. Ensuite, on retrouve les pannes, qui sont des éléments s’appuyant sur cette structure porteuse. Après, il y a les chevrons, qui déterminent le sens de la pente du toit. Et puis, on posera sur ces chevrons des liteaux. Ceux-ci serviront d’accroche et de supports pour les tuiles. Selon les matériaux de couverture choisis pour la toiture, il peut aussi être utile d’installer des voliges.

Qu’est-ce qu’une charpente fermette ?

Les fermettes, aussi appelées charpentes américaines, sont des charpentes réalisées avec des bois légers. En effet, contrairement à la charpente traditionnelle qui utilise du bois massif, une fermette exploite les bois légers ou des dérivés. Les bois résineux sont souvent exploités en ce sens, à l’exemple du sapin ou de l’épicéa. Le fait est qu’ils sont à la fois légers et particulièrement maniables. Cela permet alors de réduire significativement les dépenses quant à sa réalisation. La conception de cette charpente se fait également par triangulation. Cela lui permet une bonne répartition des charges, tout en garantissant la solidité de cet ensemble. Les éléments d’une charpente fermette sont reliés par des connecteurs métalliques. Grâce à cela, les fermettes sont solidement conçues et feront preuve d’une bonne résistance face aux différentes conditions.

Quels sont les avantages d’une charpente traditionnelle ?

Malgré le fait que la charpente traditionnelle soit nettement moins privilégiée sur le marché, cela ne signifie pas qu’elle n’est pas intéressante. La mise en place de ce type de charpente permet de s’ouvrir à de nombreux avantages. Par exemple, cette charpente est idéale si on souhaite établir une toiture en hauteur. En même temps, cela permet d’obtenir un espace habitable sous la toiture. Effectivement, c’est grâce à la charpente traditionnelle qu’on peut disposer de combles aménageables ou de greniers où on peut entreposer les objets inutilisés dans la maison. Mais ce gain d’espace n’est pas le seul avantage. Parce que cette charpente est faite avec du bois massif à haute résistance, on peut aussi en déduire alors que la charpente traditionnelle est durable. Cela réduit considérablement d’éventuelles dépenses et réparations au niveau de la toiture. Ainsi que les contraintes d’entretien du bois qui sont parfois fastidieuses.

Quels sont les avantages d’une charpente fermette ?

Le premier atout de la charpente fermette réside sur le coût. Parce que ce type de charpente utilise des bois légers et des dérivés industriels, cela impacte considérablement sur le coût de sa mise en œuvre. Même les travaux pour son installation sont réduits. Ainsi, la fermette industrielle est plus facile à installer par rapport à la charpente traditionnelle. Sa méthode d’installation est également innovante, et largement appréciée par les constructeurs. Ce sont des raisons qui expliquent pourquoi les fermettes prônent le marché actuel. Les installations sont moins contraignantes par rapport à la disposition fastidieuse qu’impose une charpente traditionnelle. Cela permet de rendre les travaux plus fluides et de réaliser son installation en un cours délais. Et ce, même quelques semaines avant la saison des pluies, quand on envisage de rénover sa toiture.

Quels sont les inconvénients d’une charpente traditionnelle ?

Malgré sa grande résistance face aux différentes conditions et son importante durabilité, la charpente traditionnelle présente aussi certains inconvénients. Le coût de sa mise en œuvre est sans doute le premier bémol à considérer. Outre le coût des bois massifs qui seront utilisés pour sa structure, il y a aussi le coût de la main-d’œuvre qui doit être louée sur une longue période. Tout cela implique alors la considération d’un budget assez conséquent pour sa réalisation. Il y a aussi la charge qu’elle implique. En effet, cette charpente, plus lourde aussi soit-elle, ne convient pas aux maisons à fondations moins performantes. Les bois massifs deviennent lourds une fois qu’ils sont assemblés en structure. Cela explique pourquoi, par rapport à la fermette industrielle, elle est moins considérée lors des travaux de rénovation de toiture.

Quels sont les inconvénients d’une charpente fermette ?

Malgré l’aspect pratique et abordable, la charpente fermette présente aussi quelques inconvénients importants. Le fait qu’elle utilise des bois légers et dérivés signifie qu’elle est moins résistante par rapport à la charpente traditionnelle. Et bien que cette installation soit prévue pour résister à différentes conditions, elle reste vulnérable face à l’humidité. Cela implique alors des travaux supplémentaires sur l’entretien. Un entretien qu’il faut de plus entreprendre régulièrement pour que la charpente puisse durer dans le temps. L’autre grand inconvénient de cette option réside dans l’absence disponible pour aménager des combles. En effet, la configuration triangulaire de sa structure empêche de bénéficier d’un espace supplémentaire accessible sous la toiture.