Une fois l’étape du dépôt des dossiers passée, l’entretien d’embauche est une étape décisive pour déterminer si vous pouvez ou non remplir la tâche. Il faut donc convaincre le recruteur sans en faire trop au risque de gâcher vos chances d’être retenu. De bonnes attitudes doivent être adoptées pour avoir une chance d’appartenir à la boîte après l’entretien.

Avoir le regard fuyant

Au cours de votre entretien avec le recruteur, il faut établir un contact visuel avec ce dernier. Fuir son regard, baisser la tête ou regarder dans le vide sont des attitudes à proscrire lors d’un entretien. Ce sont des signes d’un crucial manque de confiance qui jouera en votre défaveur. Le recruteur pensera que vous êtes aisément manipulable ou faux et aura peur de vous confier un poste dans sa structure. Ne regardez pas non plus le recruteur avec insistance. Il sera dérangé et cet excès de confiance peut aller contre vos intérêts. Il faut donc trouver la formule parfaite pour un bon contact visuel.

Exposer son stress

Se ronger les ongles, jouer avec ses cheveux, taper compulsivement des pieds ou tout autre tic trahissant votre nervosité doit être évité une fois en face de votre futur employeur. Vous devez gérer votre stress de manière à ne pas le laisser transparaître dans vos réactions en face de votre recruteur. Vous devez adopter une attitude correcte, professionnelle et naturelle en face de votre interlocuteur.

Avoir une mauvaise posture

S’affaisser ou se vautrer sur son siège ne sont pas des postures à adopter lors d’un entretien d’embauche. Il faut garder le dos droit et croiser ses jambes si possibles en face du recruteur. Une attitude correcte et soignée montre votre professionnalisme et séduira le recruteur.

Garder la mine serrée

La mine serrée n’est pas une preuve de votre sérieux et doit être bannie lors de votre entretien pour un job. Il faut sourire pour établir une bonne communication entre vous et l’employeur. Le sourire favorise la communication et vous détendra vous aussi. C’est un signe de vivacité d’esprit et de personne accessible et ouverte qui sera à votre avantage lors d’un recrutement. Un sourire naturel qui illumine votre visage est recommandé. Ne soyez pas figé dans le sourire au risque de bâcler l’entretien en mode joker. Ne pas croiser vos bras sur la poitrine également car ce geste est un frein au dialogue.

Demander la rémunération

S’intéresser au premier abord à combien vous gagnerez en travaillant pour la boîte est une très mauvaise idée. Pour un premier entretien ne posez jamais la question vous-même mais laissez le recruteur l’aborder de lui-même. Le fait que le recruteur aborde le sujet est un signe qu’il apprécie votre profil et vous êtes en bonne voie d’avoir le poste.

Ignorer tout de l’entreprise

Avant de vous rendre à l’entretien d’embauche, il faut connaitre les généralités qu’il faut sur la structure qui souhaite vous engager. Une fois que l’annonce vous a intéressée, il faut dresser la carte d’identité de l’entreprise. Vous devez connaitre toutes les informations qui sont accessibles au grand public pour pouvoir défendre vos motivations.

Outre ses points, le retard, l’arrogance et la facilité à parler de vous non stop sont à bannir pour réussir son entretien d’embauche. Parlez mal de son ancien employeur ou utilisez son téléphone pendant l’entretien sont aussi des faux pas qui vous feront rater le job de votre vie.