La place de l’animal dans les familles aujourd’hui

Accueil » Vie pratique
La place de l’animal dans les familles aujourd’hui

Depuis la domestication de l’animal, les relations entre l’être humain et ce dernier ont considérablement changé. Au cœur de cette mouvance, on retrouve toute une évolution, du besoin alimentaire à la souris de laboratoire, de la bête de somme à l’animal de compagnie, de la relation affectueuse au petit dernier de la famille! L’animal est bel et bien devenu un membre de la famille et il est traité aux petits soins!

Un changement important dans les mœurs

Luc Vuillemenot, secrétaire général de l’Association française d’information et de recherche sur l’animal de compagnie confirme cette tendance dans la revue Psychologies du 31 janvier 2019 : « Autrefois utilitaires dans le milieu rural, peluches vivantes pour les enfants ou petits compagnons des personnes âgées, le chien et le chat ont totalement investi la famille. La dimension affective dans cette relation ne cesse de se renforcer. Ce qui est nouveau, c’est la notion de responsabilité, d’engagement. On veut connaître son animal, son fonctionnement, à la fois physique et affectif, pour mieux s’en occuper. » En deux générations, les soins pour les animaux de compagnie se sont développés et ne cessent d’évoluer comme vous pourrez le constater sur le site chezlesanimaux. De l’entreprise de toilettage au service de promenade, de la mutuelle d’assurance à la séance de trame pour chiens, chats et chevaux en passant par les soins à domicile, tous ces soins et services attestent le fait que l’animal de compagnie tient une place affective, capitale et privilégiée dans la vie des gens et des familles. Ils démontrent, plus que de l’intérêt, un amour profond et un grand respect envers l’animal. Il n’y a qu’à regarder les réseaux sociaux pour s’en convaincre : on y trouve des animaux avec des comptes Facebook ou Twitter et la France a récemment assisté au lancement d’un observatoire sur les français et leurs animaux de compagnie.

La reconnaissance des besoins chez les animaux

A tout cela s’ajoute un échantillonnage incalculable de produits et d’articles destinés aux animaux. Cet échantillonnage prouve que les maîtres d’animaux domestiques considèrent leur animal comme un être doté de besoins tout comme l’être humain. Tout compte : la gamelle avec tapis en silicone, la litière, les vêtements, les jouets, les lits et modules de jeux, toute une gamme de nourritures spécialisées dont l’unique but est de servir les besoins chez les animaux. Cette surenchère d’articles répond à cette volonté de donner aux animaux de compagnie une vie dont le bien-être est l’égal du nôtre.

Un engagement profond

L’engagement envers l’animal de compagnie repose sur une véritable relation affectueuse. De nombreuses études ont démontré que les relations avec les animaux sont bénéfiques et ont des impacts positifs sur le bien-être physique et psychologique de leur maître. Parallèlement à cela, on a vu bondir dans les dernières années des tendances alimentaires et écologiques comme le vegan et le végétarisme avec pour corollaires des considérations et des motivations morales envers les animaux. Tout ceci est appuyé par un discours engagé qui vise à changer les comportements globaux de l’être humain envers la nature, ce qui implique inévitablement le sort réservé aux animaux. Parions que cette évolution n’est pas terminée et qu’elle nous réservera bien des surprises dans les années à venir.

Dans la même catégorie