Souscrire un contrat d’obsèques est une démarche essentielle pour protéger votre famille de la charge financière que représentent les funérailles. Elle vous assure également que vos souhaits concernant l’organisation de la cérémonie soient respectés. Tour d’horizon des essentiels à savoir.

Comprendre les contrats de prévoyance

Le contrat de prévoyance décès est différent des assurances obsèques et vie. Il garantit à vos proches le versement d’une certaine somme après votre disparition ou suite à une invalidité, les mettant ainsi à l’abri. Pour y souscrire, vous devez respecter certaines formalités médicales nécessaires à l’évaluation du montant de la cotisation qui sera appliquée. En fonction des garanties, mais aussi des assureurs, elles peuvent être plus ou moins facilitées.

Assurance obsèques et assurance décès

Actuellement, près de 3 millions de Français, soit 5 % d’entre eux, sont concernés par le contrat d’assurance obsèques. Il est contracté auprès d’un assureur, d’une banque ou d’un établissement financier. Son principal avantage est qu’il soulage financièrement les familles avec différents niveaux de prévoyances possibles. Ces derniers vont de l’allocation d’un capital à une souscription anticipée des différentes prestations (fleurs, type de cérémonie, gravure). L’assurance décès, pour sa part, est une somme d’argent mise à disposition d’un de vos proches qui pourra l’utiliser comme bon lui semble.

Pourquoi souscrire une assurance obsèques ou décès ?

Se prémunir avec une assurance obsèques ou avec un contrat décès allège au maximum vos proches aussi bien au niveau financier qu’administratif lorsque vous ne serez plus là. L’assurance obsèques permet de prévoir un montant dédié aux frais d’enterrement. Dans certains cas, elle peut également permettre de planifier la cérémonie en général. Ce contrat est conseillé, car il soulage vos proches qui se consacreront alors au deuil.

Zoom sur l’assurance obsèques

Les obsèques constituent un coût important pour les familles, car le montant peut s’élever en moyenne à 3 500 euros. En souscrivant une assurance obsèques, vous épargnez de votre vivant afin d’anticiper ces dépenses. La somme que vous aurez rassemblée sera réservée à l’organisation des obsèques.

Le contrat obsèques en capital

Le contrat d’assurance obsèques en capital est le plus facile à mettre en place. Après votre décès, le bénéficiaire de votre choix reçoit de l’argent dédié à l’organisation des obsèques. L’avantage est qu’il évite à votre famille de supporter les dépenses liées au rite funéraire. Les modalités des obsèques ne sont pas mentionnées dans le détail dans le contrat, car ce dernier désigne uniquement le montant du capital et celui/celle qui le recevra. L’inconvénient est qu’il ne permet pas le contrôle de la façon dont le/la bénéficiaire utilisera l’argent. Généralement exonéré d’impôt jusqu’à un certain seuil, ce type de contrat n’entraîne pas d’examens médicaux. Il ne détaille cependant pas les modalités des obsèques et doit être souscrit auprès d’une banque ou d’un assureur.

Le contrat obsèques en souscription

Le contrat d’assurance obsèques en souscription comporte plusieurs clauses. Outre l’attribution d’une certaine somme aux funérailles, il précise également les modalités de ces dernières avec beaucoup de détails. Il est signé auprès d’une société de pompes funèbres qui s’occupera de réaliser la cérémonie selon les options choisies. Ce contrat est l’idéal si vous souhaitez organiser vous-même les obsèques et ainsi libérer vos proches de cette étape émotionnellement difficile à gérer. Il permet de définir précisément tous les aspects des funérailles (gamme de cercueil, fleurs, nombre de porteurs, cérémonie civile ou religieuse, inhumation ou crémation, etc.). Pour y souscrire, mettez-vous d’accord avec la société funéraire sur les détails et la tarification des prestations. Une fois ces points réglés, vous pouvez vous rapprocher de l’organisme de financement qui s’occupera de percevoir les primes d’assurance et de débloquer le capital en temps voulu. Avec un contrat en prestation, l’entreprise est désignée comme bénéficiaire. La réalisation des obsèques en fonction des prestations choisies sera sous sa responsabilité.

Le contrat de prévoyance : l’intermédiaire entre les deux

Le contrat de prévoyance est un intermédiaire entre l’assurance obsèques en capital et en souscription. Il prévoit une somme d’argent qui sera reversée à vos proches et précise les grandes lignes des funérailles (crémation ou inhumation, etc.). Il peut également indiquer les pompes funèbres que le bénéficiaire devra contacter.

Le choix de l’assurance obsèques

Une fois que vous avez souscrit au type de contrat qui vous convient, vous devrez définir le bénéficiaire, le montant du capital ainsi que le mode de cotisation.

Le bénéficiaire du capital souscrit

Le choix du bénéficiaire dépend du type de contrat. Pour un contrat en capital, il doit être un proche (ami ou membre de la famille). L’assurance obsèques vous permet de choisir plusieurs bénéficiaires successifs au cas où la première personne choisie fait défaut. S’il s’agit d’un contrat en prestations, la société de pompes funèbres est toujours le bénéficiaire. Avant de choisir celle qui s’occupera des funérailles, réclamez un devis chiffré et précis.

La définition du montant du capital souscrit

L’évaluation du capital souscrit se fait en fonction du coût des obsèques. Si le capital est supérieur, la somme restante peut être conservée par les proches bénéficiaires. On estime le coût moyen des funérailles à 3 500 euros. Bien souvent cela est compris dans une fourchette allant de 3 000 à 7 000 euros selon la gamme de prestations choisie. Durant la dernière décennie, le prix des obsèques a connu une hausse de 50 %. N’hésitez pas à utiliser les comparatifs en ligne pour obtenir une estimation précise. Une fois le devis en main, tenez compte des frais supplémentaires en lien avec le contrat d’assurance. Mieux vaut ajouter une marge de sécurité afin d’anticiper l’évolution des prix. Sachez que vous pouvez également prévoir une somme qui finance uniquement une partie des obsèques (1 000 euros et plus) et vos proches compléteront le reste.

Le mode de cotisation du capital souscrit

Vous avez le choix parmi les modes d’alimentation de capital unique, temporaire et viager. Avec la cotisation unique, le versement de la prime d’assurance se fait en une seule fois. Pour la cotisation temporaire, le versement des mensualités se fait sur 10 à 15 ans. Quant à la cotisation viagère, le prélèvement des mensualités se fait jusqu’à la date de décès.