Les volets roulants sont une solution pratique qui allie confort et sécurité, qu’ils soient motorisés ou manuels. Néanmoins, ils peuvent présenter des pannes et dysfonctionnements qui peuvent s’avérer gênants lorsque l’on ne connaît pas les solutions pour y remédier. Ci-dessous, un tour d’horizon des pannes les plus fréquentes pouvant toucher les volets roulants ainsi que les réparations possibles pour chaque cas.

Les problèmes de motorisation des volets roulants

Pour les modèles électriques, le problème le plus fréquent peut venir de la motorisation de votre volet roulant qui peut être endommagée par les infiltrations d’eau. Ce type de dégât peut causer des problèmes très importants sur le moteur et, pour les éviter autant que possible, il est recommandé de nettoyer et d’essuyer les lames de l’appareil après un orage, une averse ou des rafales de vent. Il s’agit d’un geste très important, car il permet d’éviter que l’eau qui s’est accumulée sur les lames se déverse dans le coffre et atteigne le moteur quand le tablier va être relevé par la suite. En général, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour intervenir sur les pannes de moteur d’un volet roulant électrique. Mais si vous êtes adroit et que vous avez de solides bases en bricolage, vous pouvez également tenter d’effectuer les réparations vous-même en achetant les pièces détachées chez un spécialiste du volet roulant.

Pour commencer, il faut accéder au moteur du volet roulant électrique qui est situé dans le tube d’enroulement, lui-même logé dans le coffre. Pour le trouver, il faut faire quelques manipulations. Premièrement, il convient de s’assurer que l’électricité est coupée afin que l’intervention se fasse en toute sécurité. Ensuite, il faut procéder à l’ouverture du caisson du volet roulant. La prochaine étape consiste à ouvrir le caisson, puis à descendre le volet, car il est nécessaire qu’il soit déroulé pour que le tube d’enroulement soit accessible. Si l’état du moteur ne permet pas de procéder à la manœuvre, il faut essayer de descendre le volet roulant doucement à la main. Si le tablier est coincé et qu’il est impossible de le descendre, il faut enlever l’axe d’enroulement à l’aide du tablier.

La troisième étape a pour but de sortir le moteur du volet roulant afin de le remplacer. Pour cela, il convient de désolidariser l’axe d’enroulement et le tablier du volet roulant en ôtant les attaches et en bloquant le tablier afin d’éviter une descente brutale.

Ensuite, il faut enlever l’axe d’enroulement et sortir le moteur du tube. Prenez soin de poser l’ensemble soigneusement sur une surface plane (une table par exemple). Une fois tout le démontage effectué selon l’ordre donné précédemment, vous pourrez procéder au remplacement du moteur. C’est également l’occasion d’effectuer une vérification de routine pour s’assurer que toutes les pièces fonctionnent normalement. Pour remettre le volet roulant en marche, il faut suivre les mêmes étapes dans l’ordre inverse afin de remettre le tube d’enroulement et le tablier à leur place initiale.

Il faut donc replacer le moteur dans le tube d’enroulement du volet roulant, puis fixer ce dernier et rebrancher le moteur. Il faut effectuer une vérification minutieuse des branchements électriques et veiller à utiliser des matériaux adéquats pour éliminer tout risque de court-circuit. Après cela vous pouvez fixer le tablier du volet roulant et vérifier le bon fonctionnement du mécanisme avant de refermer le coffre.

Toutes ces manipulations requièrent beaucoup de savoir-faire et du professionnalisme. À moins d’avoir des connaissances étendues en mécanique, il est vivement recommandé d’avoir recours aux services d’un professionnel sous peine de faire des erreurs qui peuvent endommager définitivement le moteur du volet roulant.

Comment réparer les lames cassées du volet roulant ?

Il est courant que les lames du volet roulant se cassent. Lorsque ces lames ne s’enroulent pas de la bonne manière dans le coffre, le volet ne fonctionne pas correctement. Il s’agit du type de dégradation qu’il faut réparer le plus vite possible, car les lames cassées peuvent entraîner d’autres dysfonctionnements qui risquent de coûter très cher. Vous pouvez faire appel à un professionnel, mais si vous êtes adroit et que le bricolage ne vous fait pas peur, vous pouvez aussi faire la réparation vous-même. Pour cela, il faut dévisser les vis de maintien du coffre d’enroulement, enlever les butoirs, remonter totalement le tablier et le sortir des coulisses. Ensuite, la prochaine étape consiste à faire coulisser la lame cassée sur le côté et la remplacer par une lame neuve puis remettre le tablier dans les coulisses. Bien entendu, vous devez veiller à bien remettre les butoirs et refermer le coffre d’enroulement.

Avant de procéder au remplacement, il faut prendre soin d’acheter des lames compatibles avec volet roulant à réparer. Pour ce faire, il est nécessaire de connaître la référence et les modèles avant achat.

Les dommages sur le tablier ou l’axe d’enroulement du volet roulant

Une des pannes les plus fréquentes qui peuvent survenir sur un volet roulant concerne le tablier ou l’axe d’enroulement du caisson. En effet, un blocage de l’appareil peut être causé par un décrochage ou des coups répétitifs. Cela peut casser la lame haute du volet ou endommager l’attache du tablier. Dans ce cas, il faut remplacer les éléments défaillants vous-même, ou appeler un professionnel avant que les pannes ne se multiplient.

Les problèmes au niveau de la manivelle

Sur un volet roulant manuel, la manivelle est souvent soumise à des à-coups et des manipulations à répétition qui peuvent conduire à la désolidarisation de l’axe d’enroulement du caisson. Il s’agit d’une panne facile à détecter, car la manivelle tourne dans le vide et n’arrive plus à actionner le mécanisme. Il se peut qu’il soit nécessaire de remplacer totalement la manivelle, qui est une pièce qui peut être achetée auprès de commerces spécialisés qui proposent des accessoires pour les volets roulants.

En général, la majorité des pannes récurrentes sur les volets roulants peuvent être évitées grâce à un entretien régulier. Il est donc recommandé de bien nettoyer les lames afin d’éviter que la poussière ne s’y accumule et d’éviter autant que possible l’humidité au niveau du moteur.