Calculer le cycle menstruel n’est pas toujours évident. Certaines personnes n’y accordent pas trop d’importance. D’autres ne veulent pas simplement être pris au dépourvu. Cependant, étudier son cycle est quand même nécessaire. Cela permet non seulement de connaître sa durée, mais aussi de déterminer si l’appareil reproducteur se porte bien. Entre temps, savoir comment évaluer un cycle menstruel n’est pas seulement réservé aux femmes. Rien n’empêche les hommes de faire pareil. Après tout, ces derniers pourraient bien se mettre au suivi avec leur conjointe. Cela est très utile si les deux ne souhaitent pas encore avoir des enfants ou l’inverse. Dans cet article, vous allez découvrir des méthodes pour calculer le cycle menstruel d’une femme.

Cycle menstruel : généralités

Dans la plupart des cas, un cycle menstruel est dit régulier quand il revient tous les 26 ou 28 jours. Cela varie chez toutes les femmes. Dans ce sens, l’ovulation est toujours le 14e jour du cycle en soi. Ce dernier est donc irrégulier lorsque le nombre de jours entre deux périodes de menstruations n’est jamais les mêmes. Ce qui complique un peu la détermination de l’ovulation.

Le fonctionnement de l’appareil reproducteur de la femme

L’appareil reproducteur féminin est composé de deux ovaires reliés chacun par la trompe de Fallope à l’utérus. Ce dernier mène au vagin par l’intermédiaire du col. Contrairement à ce qu’on pouvait croire, l’utérus ne se situe pas dans le ventre, mais plus en bas du bassin. Il compte environ 8 à 10 cm de hauteur. Il n’est pas totalement vertical non plus, mais faiblement courbé vers l’avant.

À partir de ses premières règles, l’ovaire d’une femme expulse le gamète femelle appelé ovule. Comme il y a deux ovaires, ils génèrent cet ovule à tour de rôle chaque mois. Celui-ci se transforme en fœtus en cas de fécondation avec un spermatozoïde ou en un nouveau cycle menstruel dans le cas contraire. Chaque individu de sexe féminin est né avec un grand nombre d’ovules. Mais ce nombre reste limité.

Lorsque les ovaires ne produisent plus, la femme est entrée dans la phase appelée ménopause. Cette phase atteinte, elle ne peut plus concevoir de bébés même si elle continue d’avoir des relations sexuelles. Elle n’a plus ses règles non plus. Parce que comme indiqué précédemment, les règles arrivent quand l’ovule n’est pas fécondé. Alors que là, on parle d’absence des ovules.

Les différents cycles qui pourraient se présenter

Quand on parle du cycle menstruel, l’ovulation après les règles est toujours une question en suspens. Le calcul sert surtout à déterminer la période de la fécondation. Elle diffère chez chaque personne, tout comme le cycle qui peut se présenter en trois cas.

Règles régulières

Un cycle dure en moyenne 28 jours. C’est-à-dire que les règles réapparaissent tous les 28 jours, ou à un jour près. C’est celui qui est le plus simple à calculer parce que vous savez déjà à quel jour ou à quelle date vos règles reviennent. Cela facilite en même temps la détermination de la période d’ovulation.

Règles régulières, mais plus ou moins espacées de 28 jours

L’estimation de la durée du cycle reste toujours la même : le nombre de jours entre les deux règles. Si par exemple, si entre le premier jour des règles précédentes et celui avant le début des prochaines règles, 32 jours sont passés, le cycle dure donc 32 jours. Cela complique un peu le calcul de l’ovulation.

Règles irrégulières

Tout d’abord, vous devez être au courant qu’un cycle irrégulier est très commun et n’est pas forcément un symbole de mauvaise santé. Sauf s’il implique un changement brusque, la menstruation ne dure que 3 jours ou moins et qu’elle engendre des douleurs insupportables. Il est peut-être impossible de déterminer le jour exact des prochaines règles, mais vous pouvez faire attention aux signes. Il suffit de faire une petite analyse de vous-même. Fatigue, humeur irritable, les seins qui font mal et des boutons désagréables sont les symptômes de l’approche des règles. Vous saurez donc que c’est le moment de préparer les serviettes ou les tampons et de commencer à éviter de mettre du blanc ou des vêtements de couleur pastel.

Comment calculer le cycle menstruel

Comment déterminer la date de l’ovulation

La détermination de la période fertile dépend de la constance du cycle. Si vous avez un cycle régulier, le calcul de l’ovulation est très simple. Vous avez juste à diviser votre cycle en deux. De cette manière, vous trouverez la date qui indique le centre de votre cycle. Vous marquez par la suite 4 jours avant et 4 jours après cette date. Et vous avez votre semaine fertile.

Dans le cas où vous avez des règles variables, vous allez vous servir d’un thermomètre pour faire une suivie journalière de votre température. Vous verrez ci-dessous comment utiliser cette courbe.

Comment calculer le cycle menstruel

Il existe beaucoup de moyens pour calculer un cycle menstruel, surtout si vous avez un cycle irrégulier. Les exemples que nous allons vous présenter sont des méthodes naturelles. Ces méthodes sont accessibles à toutes et faciles à procéder.

Avec une courbe de température

Parmi les différents moyens de calculer sa menstruation, surtout pour délimiter sa période féconde, l’utilisation d’une courbe de chaleur en est un. Si vous avez un cycle constant, la définition de l’ovulation est donc facile. Parce que cette période revient dans un espace de temps régulier, tout comme les règles. Que vous souhaitez tomber enceinte ou non, ce diagramme vous sera toujours utile.

Pour ce faire, il vous faut dresser un graphique sur lequel vous allez noter toutes les températures que vous allez suivre. Dès le premier jour de vos règles, vous prenez votre température et la notez sur le graphique. Quand vous remarquez que la courbe tergiverse, vous passez donc dans votre période fertile. La température grimpe avant de se stabiliser, et cette période de stabilisation est celle pendant laquelle vous pouvez concevoir un bébé ou éviter de le faire, selon votre choix. Normalement, à moins d’être malade, la température reste dans les 36 ° les autres jours. Pendant la période féconde, elle peut monter jusqu’à 38 °. C’est tout à fait normal donc vous n’avez rien à craindre. Cette période passée, votre température va redevenir normale.

Avec des tests

Il existe aussi différents tests qui pourraient vous aider à suivre votre cycle menstruel. Vous pouvez par exemple vous servir d’internet pour voir les dispositifs qui vous sont proposés. Mais vous devez savoir que vous devez bien évidemment donner des informations concernant votre cycle. Les tests en ont besoin pour vous fournir en retour des bilans qui vous seront avantageux.

Vous pouvez également vous procurer une bandelette pour une pharmacie près de chez vous ou sur votre passage. Elle fonctionne comme les tests de grossesse. Il vous suffit d’uriner dessus et vous aurez le résultat qui vous permet d’analyser votre cycle. Cette méthode est l’une des plus fiables que vous pouvez utiliser. En effet, elle vous permet de définir votre période féconde. C’est à vous ensuite de décider si vous devez vous protéger ou procéder à la conception d’un bébé.

Les glaires cervicales

C’est la méthode la plus naturelle que vous pouvez utiliser. Pour connaître votre moment fertile à l’aide de ces glaires, vous devez remarquer qu’elles sont abondantes et fluides pendant cette période. Vous pouvez les reconnaitre quand vous les étendez entre votre pouce et votre index. Elles forment un fil que vous pouvez étirer sans qu’il se coupe.

Comment calculer le cycle menstruel

Comment faire pour tomber enceinte

Pour tomber enceinte, il est nécessaire de connaître le déroulement de votre cycle. Mais cela ne suffit pas. Il faudra aussi que vous adoptiez un mode de vie sain pour mettre toutes les chances de votre côté. Vous ne devez pas vous trop vous concentrer dans la conception d’un bébé. Cela pourrait perturber vos organes reproducteurs, car vous allez être beaucoup plus stressé qu’en situation normale.

Il ne faut pas non plus que vous n’ayez des rapports que pendant la période féconde. En effet, il faut en outre un mode de vie conjugale plus ou moins régulier. En outre, votre alimentation joue également beaucoup sur votre fécondité. Mais cela ne nécessite pas non plus de suivre des régimes en particulier. Le but est d’avoir le plus de sérénité possible. Et bien que cela semble évident, vous devez noter que la consommation de l’alcool ou du tabac peut perturber votre cycle, et surtout votre fertilité.

Comment faire pour ne pas tomber enceinte

Savoir calculer son cycle peut aussi être dans le but de ne pas tomber enceinte. Pour ce faire, vous devez juste comprendre que la protection est primordiale pendant votre période fertile si vous ne souhaitez pas encore avoir des enfants. Et n’oubliez pas non plus que le stress peut toujours perturber le fonctionnement de votre métabolisme. Ne pas concevoir est donc loin d’être un grand problème. Calculer votre cycle pour pouvoir déterminer votre ovulation et vous préserver suffisent. Inutile de s’affoler pour rien. C’est dans ces cas-là que connaître le bon déroulement du cycle est nécessaire, autant pour la femme que pour son compagnon. Ils peuvent ainsi agir en fonction de leurs besoins suivant les circonstances.