Des études menées par l’OMS ont montré que la surdité touchera environ 900 millions de personnes d’ici 30 ans. Aujourd’hui, les raisons d’une déficience auditive sont plus claires. Cet état n’est pas toujours irréversible : ses inconvénients peuvent être limités par des solutions spécifiques.

Soucis d’audition : le choix du traitement est primordial

Il existe plusieurs facteurs pouvant être à l’origine d’un déficit d’audition. Qu’il résulte de complications natales, d’effets de médicaments, d’infections de l’oreille, d’expositions prolongées et excessives au bruit, ou tout simplement du vieillissement, le défaut d’audition peut être réglé grâce à des dispositifs recommandés sur le site https://www.ideal-audition.fr/.

Les aides auditives, des équipements utiles au quotidien

Les aides auditives pallient aux défauts d’audition. Elles sont recommandées aux personnes ayant des problèmes modérés. Elles peuvent être portées par un patient qui a besoin d’une assistance pour distinguer correctement chaque bruit de son environnement. Il existe deux grandes catégories d’aides auditives :

  • Les premières sont en conduction aérienne. Ces outils captent les sons grâce à des microphones intégrés. Ils sont équipés de microprocesseurs qui vont traiter les différents signaux réceptionnés. Une fois traités, ces sons seront amplifiés, avant d’être conduits vers l’écouteur placé à proximité du conduit auditif externe.
  • Les secondes sont des aides en conducteur osseuses. Leur action se concentre directement sur l’oreille interne. Elles se focalisent sur les os du crâne, et intègrent un microphone. Ce dernier va capter les sons pour les communiquer au niveau de l’os temporal. Pour ce faire, le microphone relaie les sons à un vibrateur placé à l’arrière de l’oreille. Cette action va stimuler les cellules auditives, et leur permettre de reconnaître plus facilement les informations qui leur sont transmises.

Depuis quelques années, les aides auditives bénéficient des récentes avancées technologiques. Les produits réglant les problèmes de surdité profitent d’innovations qui permettent de varier la vitesse des fréquences.

Quand choisir un implant auditif ?

Il existe également des troubles de l’oreille qui sont dus à des dysfonctionnements plus importants. Certaines surdités sont notamment dues à une perforation du tympan, à des osselets bloqués, ou à des dommages du conduit auditif.

Ces conditions sont à l’origine d’une surdité partielle, voire totale. Ces cas peuvent nécessiter la pose d’un implant auditif. Comme les aides auditives, vous trouverez également deux catégories d’implants : celui d’oreille moyenne, et le modèle cochléaire. Le premier offre un fonctionnement proche des aides auditives à conduction osseuse. Le second propose une conversion de sons qui va stimuler les nerfs auditifs. Chez certains patients, les implants pourront être associés à des aides auditives pour optimiser les résultats.

Limitez votre exposition au bruit

Il est important de prévenir les problèmes de surdité, que ce soit dans le cadre personnel ou dans le cadre professionnel. Évitez les sonorités trop élevées qui vont abîmer les cellules et les fibres nerveuses responsables de l’audition. Limiter votre exposition au bruit réduira également le risque de surdité. Si les boîtes de nuit, les concerts et les matériels bruyants sont souvent mis en cause, il est aussi recommandé de faire attention aux environnements de travail, dont l’impact auditif est souvent mal jaugé.